Quick Links

Robert Myles

robert [dot] myles [at] mcgill [dot] ca (Envoyez-moi un message)

Diplômes
PhD (McGill, 1993); MA (Carleton, 1976); BA avec distinction (Carleton, 1974); BA (Carleton, 1973)

Unité de formation
Centre de communication écrite de McGill

Biographie
Robert Myles a étudié, au doctorat, l’histoire de la théorie des signes dans les littératures classique, médiévale et moderne. Il a écrit et publié des livres et des articles et a reçu deux nominations pour le Prix d’excellence en enseignement du doyen de McGill.

De 1993 à 2010, il a enseigné au Centre de langues anglaise et française de la Faculté des arts. En 2010, il a été affecté au nouveau Centre de communication écrite de McGill de l’École d’éducation permanente, centre à l’établissement duquel il a travaillé pendant des années. Robert Myles a conçu et donné de nombreux cours de rédaction universitaire pour les anglophones et non-anglophones des 1er et 2e cycles. Il a aussi conçu et donné des cours obligatoires de civilisation occidentale au programme des Sciences humaines de la Faculté des arts de McGill, programme qu’il a dirigé pendant douze ans. Il donne actuellement les cours : ESLN 690 Writing for Graduate Students et ESLN 500 ESL Research Essay and Rhetoric.

Robert Myles est surtout connu dans le milieu universitaire pour son livre Chaucerian Realism (Chaucer Studies Series XX : Cambridge, Angleterre : D.S. Brewer, 1994) qui lui a mérité les critiques suivantes : « … La plus importante contribution à la réflexion des dix dernières années sur les composantes philosophiques de la poésie de Chaucer, sa psychologie et sa théorie sémiotique. » (Russell A. Peck. Speculum 71, 1996) « [Myles] apporte une argumentation qui brille par son érudition, le soin apporté à l’établissement des catégories, son développement subtil et sa logique invincible. » (Peter Brown. Modern Language Review (MLR) 92.1.1997) « Myles pose les bases solides d’une réévaluation critique de Chaucer dans les années 1990. » (Daniel J. Ransom. Journal of English and German Philology (JEGP), octobre 1996)

Classified as