Quick Links

Une médecine à l’échelle provinciale

De la formation d’infirmières praticiennes spécialisées en Outaouais à la création d’unités de médecine familiale en Abitibi-Témiscamingue et en Montérégie, la Faculté de médecine de McGill et ses partenaires s’attaquent par divers moyens à la pénurie de professionnels de la santé au Québec. 

Parmi les priorités, celle visant à parer au manque criant de médecins de famille est au cœur de plusieurs initiatives et autant de succès. Par exemple, deux fois plus d’étudiants de McGill choisissent la médecine familiale au moment de faire leur choix de résidence comparativement à 2002. Les étudiants de McGill sont sensibilisés à la pratique de la médecine familiale dès le début de leurs études. Ils doivent notamment passer huit semaines de leur externat en 3e année en médecine familiale, dont quatre en région.

« Nous croyons que si nos étudiants font un stage de médecine familiale en région et que leur expérience est positive, ils seront plus susceptibles d'aller s'y installer une fois leurs études terminées », souligne le Dr Samuel Benaroya, vice-doyen, affaires interhospitalières, à la Faculté de médecine de l'Université McGill.

D’ailleurs, les résultats parlent d’eux-mêmes. L’engagement de McGill en Outaouais, par exemple, porte ses fruits depuis un bon moment déjà. Depuis l’affiliation à l’université de l’Unité de médecine familiale de Gatineau, en 1988, 100 médecins de famille y ont été formés, dont 81 pratiquent toujours dans la région.

Et depuis 2010, une nouveauté au curriculum permet de cibler encore davantage les besoins de la région : l’externat intégré, qui permet à un groupe d’étudiants en 3e année prédoctorale de passer une année complète au sein de la collectivité. Le programme – qui combine enseignement et expérience clinique – est la plus récente initiative du Campus santé Outaouais, regroupement de partenaires du milieu de l’enseignement, de la santé et des services sociaux, dont McGill.

« Je crois que le fait de pratiquer dans une seule clinique de médecine familiale régulièrement tout au long de l’année me donnera une meilleure chance de faire un suivi régulier avec les patients, indique Brian Lee, l’un des neuf premiers participants à l’externat. J’ai également hâte de voir comment on pratique la médecine ailleurs que dans un grand centre universitaire. »

Un autre succès du Campus santé Outaouais a été la mise en place, par McGill et l’Université du Québec en Outaouais, d’un programme de formation d’infirmières praticiennes spécialisées afin de favoriser encore davantage l’accès des citoyens aux services de première ligne.

Grâce à son Réseau universitaire intégré de santé, qui comprend la Faculté de médecine et les hôpitaux affiliés à McGill, c’est pas moins de 1,7 million de personnes que McGill rejoint sur 63 % du territoire québécois, par la coordination de services spécialisés, de l’enseignement et de la recherche dans le centre et l’ouest de l’île de Montréal, l’ouest de la Montérégie, l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue, le Nord-du-Québec, le Nunavik et les Terres-Cries-de-la-Baie-James.