Quick Links

Soins de la vue pour tous

Au cours d’une journée normale, la clinique de consultations ophtalmologiques et l’Institut de la rétine de  Montréal, dirigée par les DrsJohn Chen et John Galic, respectivement professeur agrégé et professeur adjoint au Département d’ophtalmologie de l’Université McGill, rencontrent plusieurs patients qui viennent les voir à la suite d’une première consultation.

Le 18 janvier dernier, grâce aux bénévoles des Départements d’ophtalmologie de McGill et du CUSM, les cliniques ont permis de voir une centaine de personnes qui étaient à risque, dont la plupart avaient été dans l’impossibilité de rencontrer un ophtalmologiste auparavant.

Il y a plusieurs années déjà, désireuse de mettre sur pied une activité dans le but d’aider les gens dans le besoin à faire vérifier leur vision, la section chinoise du Club Lions a communiqué avec le DChen. Avec leur appui, le Dr Chen a organisé des cliniques gratuites pendant les fins de semaine, sans aucune aide de médecins-résidents, pendant plus de dix ans. Au fur et à mesure que l’activité prenait de l’ampleur, la section chinoise du Club Lions a continué à soutenir l’activité, en trouvant des bénévoles et des fonds pour assumer les coûts logistiques de la clinique, incluant les affiches, les lignes téléphoniques et le goûter.

La Dre Alice Yang Zhang, adjointe au résident en chef du Département d’ophtalmologie de McGill, a organisé l’événement et a été bénévole pendant quatre ans. Bien que la clinique soit ouverte à tous, la Dre  Zhang avoue que l’on s’inquiète davantage des gens âgés de 65 ans et plus, de ceux ayant des antécédents familiaux de dégénération maculaire ou de glaucome, des diabétiques et de ceux qui n’ont pas consulté un ophtalmologiste depuis un bout de temps.

Quelques jours avant la clinique, les bénévoles ont tenu des activités de sensibilisation dans de petits centres commerciaux en répondant à des questions, en distribuant des feuillets d’information et en insistant sur l’importance de la santé oculaire.

«Les gens devraient faire vérifier leurs yeux régulièrement,» rappelle la Dre Zhang lors d’une entrevue sur les ondes de la station CTV News. «Il est toujours plus facile de prévenir [un problème] que de régler un problème plus tard. Et si c’est un problème, [il est] préférable de le régler lorsqu’il est petit plutôt que lorsqu’il est trop important.»

Vingt-six représentants de McGill comptaient parmi les bénévoles, dont trois ophtalmologistes traitants (bien que le DChen ait été dans l’impossibilité d’y participer cette année, les Drs Galic, Ali Hafez et Susan Lindley y étaient), dix résidents en ophtalmologie, un technicien en ophtalmologie et douze étudiants en médecine. La Dre Sheila Huang, diplômée de McGill en 2013 qui avait déjà participé à l’organisation de l’événement s’est déjà engagée comme médecin traitant pour la prochaine clinique.

La Dre Zhang constate que l’événement a énormément gagné en popularité au cours des deux dernières années. Ella a de plus beaucoup évolué comparativement à ses débuts lorsque le DChen organisait ses propres cliniques versus une activité principalement menée par les médecins-résidents.

Classified as