Quick Links

Inspirer la jeune génération par la musique

Un groupe d'étudiants de McGill exploite les possibilités de la musique pour transformer la vie d'enfants défavorisés—une leçon à la fois.

Club de l'Association des étudiants de McGill et plus récent adhérent au programme Seeds of Change de l'Université, la section montréalaise du Heart of the City Piano Program (MHCPP) donne des leçons de piano gratuites à des enfants défavorisés d'écoles primaires de quartiers centraux de Montréal.

Actuellement offert à plus d'une centaine d'enfants, le programme s'adapte aux horaires et aux ressources financières limitées des élèves. Toutes les semaines, chaque enfant reçoit une leçon de 30 minutes à la pause-repas ou après l'école. Les instruments, les livres de musique et les partitions sont fournis. Selon Sarah Hanafi, étudiante en neurosciences et codirectrice du programme, les résultats sont extraordinaires. « Le programme a eu un immense impact sur la vie de certains élèves depuis son lancement, en 2007. En plus de favoriser très tôt la discipline et l'application au travail, il nourrit la créativité et développe l'estime de soi. »

De plus, des études ont démontré que l'apprentissage d'un instrument à un âge tendre contribue au développement de l'hémisphère gauche du cerveau, siège la pensée analytique, de la faculté de résolution de problèmes et de l'autodiscipline. « Mais n'allez pas croire que les enfants sont les seuls à bénéficier de ce programme », précise Finola Hackett, étudiante en environnement et autre codirectrice du MHCPP. Plus de 70 étudiants dévoués de McGill, inspirés par l'effet que la musique a eu sur leur vie, œuvrent comme bénévoles au sein du programme. Leur contribution a un effet très réel dans la communauté, en plus de leur être une source de plaisir.

« Les bénévoles y trouvent une occasion de s'engager dans la collectivité et de se lier d'amitié avec leurs jeunes élèves, à qui ils servent souvent d'appuis », ajoute Hackett. « Ils y gagnent des aperçus et des perspectives sur certains des problèmes sociaux auxquels ces jeunes sont confrontés. En à peine 30 minutes par semaine, ils apprennent à devenir de meilleurs citoyens, tout en servant de modèles à ces enfants. »

Le MHCPP prévoit prendre plus d'ampleur et est toujours à la recherche de bénévoles. « Notre espoir le plus cher, confie Hackett, est de démontrer que la musique peut être, plus qu'une simple compétence pratique et un exutoire créatif, un outil qui permet aux élèves de développer leur plein potentiel, en classe et ailleurs. »

Vous aimeriez être bénévole? Visitez le site Web du MHCPP pour plus d'informations.

Classified as