Quick Links

Une expérience irréfutablement transformante

Depuis plus de cinquante ans, des élèves du secondaire de toutes les régions du Canada se réunissent une fois par année à McGill pour débattre de choses et d’autres – dans un esprit d’échanges respectueux, bien sûr.

Cette année, le 51e Tournoi annuel de débats du secondaire, qu’organise l’Union de débats de McGill, a accueilli 187 élèves canadiens qui ont mis à l’épreuve leur habileté oratoire.  L’étudiante de 1er cycle en arts Kate Winbaum, qui codirige le tournoi, dit de l’exercice qu’il offre aux jeunes bien plus qu’une place pour exprimer leur désaccord.

« L’équipe de débatteurs de McGill est extraordinaire », souligne l’étudiante. « Comme nous avons remporté le championnat nord-américain l’an dernier, nous pouvons apprendre aux jeunes à bâtir un raisonnement, à examiner rationnellement toute idée qu’ils partagent ou non, et à s’assurer que leur raisonnement soit solide et convaincant. »

« Or, ces compétences sont transposables à d’autres contextes – débattre apprend avant tout à communiquer, un savoir-faire utile lors d’une entrevue pour un emploi, d’un exposé à l’école ou d’une conversation avec un professeur.

Les élèves participants ne font pas que débattre. Kate Winbaum et d’autres débatteurs universitaires aguerris leur font visiter McGill et Montréal, pour que les jeunes vivent pleinement leur expérience touristique et goûtent à la vie universitaire.

« Certains jeunes viennent de très loin », signale Kate Winbaum, elle-même originaire de Windsor en Ontario, à quelque 900 km de Montréal et de McGill, où elle est étudiante en sciences politiques, sociologie et communications.  « Ce tournoi est celui auquel les jeunes veulent prendre part.  Pouvoir se faire une idée de ce que représente étudier à McGill, une des universités les plus réputées du Canada – voilà une occasion que nombre de jeunes n’auront pas.  Et le tournoi peut aider les jeunes adeptes de débats oratoires à passer plus facilement du niveau secondaire au niveau universitaire dans cet art. »

Classified as
À vendre : une maison où grandir
La Maison évolutive ne coûte que 100 000 $ à bâtir, ce qui facilite l’accession à la propriété pour des milliers de gens au Canada.
Un regard neuf sur les aliments traditionnels
Les aliments traditionnels inuits ont une valeur nutritionnelle importante, et une équipe de McGill essaie de les garder au menu.