Quick Links

L'Inde s'ouvre aux détaillants étrangers

News

Published: 11 Feb 2012

Depuis janvier, les détaillants étrangers qui ne vendent que leur propre marque peuvent détenir à 100 % une filiale en Inde pour y avoir pignon sur rue ; c'est le cas de Zara, Adidas et Chanel. Auparavant, ces commerçants étrangers ne pouvaient que contrôler au maximum 51 % du capital-action de la coentreprise qu'ils devaient obligatoirement former avec un partenaire indien pour pouvoir vendre leurs produits au détail.

Les détaillants étrangers qui vendent plusieurs marques, comme Walmart ou Carrefour, ne sont toujours pas autorisés à vendre directement au détail en Inde : ils doivent encore passer par un distributeur local. Ainsi, Walmart a une coentreprise avec Bharti Enterprises : Bharti Walmart.

Cette nouvelle loi sur l'investissement direct étranger (IDE) donne un avantage aux détaillants étrangers à marque unique : ils peuvent contrôler entièrement leurs activités. En contrepartie, le gouvernement exige que 30 % des fournisseurs des détaillants étrangers à marque unique soient indiens...

...L'imposition de cette exigence d'achats locaux dans la nouvelle loi s'explique par le tissu économique du pays, souligne William C. Polushin, directeur et fondateur du programme pour la compétitivité internationale à l'Université McGill : «L'Inde s'ouvre de plus en plus à l'investissement étranger», dit ce spécialiste de l'Inde, qui a récemment séjourné dans le pays. «Mais en même temps, le gouvernement indien veut soutenir l'économie locale, dans un pays qui compte des millions de petites sociétés et microentreprises.»

Lire l'article complet : Les affaires, le 11 février 2012

Source Site: /desautels
Classified as: