Quick Links

Faculté des sciences news

Aux confins de la vie sur Terre

Par Katherine Gombay, McGill Salle de Presse L’incapacité de trouver des microbes actifs dans les sols les plus froids de l’Antarctique éveille des doutes quant à la présence de vie sur Mars

Publié le : 19 Jan 2016

L’Arctique et l’adaptation aux changements climatiques

Par Katherine Gombay, McGill Salle de Presse Les populations de l’Arctique ont la capacité intrinsèque de s’adapter pour autant qu’elles agissent sur divers facteurs non climatiques

Publié le : 07 Jan 2016

Une « presse à nanoparticules »

Les nanoparticules d’or possèdent des propriétés optiques, électroniques et chimiques étonnantes que les scientifiques cherchent à mettre à profit dans diverses applications allant de la nanoélectronique au traitement du cancer.

Publié le : 06 Jan 2016

L’impact des sécheresses sur la production de céréales

Les sécheresses et la chaleur extrême ont ravagé les récoltes de céréales au cours des dernières décennies, provoquant une baisse moyenne de 9 à 10 % de la production céréalière dans les pays touchés. Et c’est dans les pays développés d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Australasie que l’impact a été le plus important. Voilà ce qui ressort d’une nouvelle étude dirigée par des chercheurs de l’Université McGill et de l’Université de la Colombie-Britannique.

Publié le : 06 Jan 2016

L’adaptation aux changements climatiques

Les pays riches s'adaptent de mieux en mieux. C'est ce que montrent de nouvelles façons de mesurer le processus d’adaptation développées à McGill.

Publié le : 09 nov 2015

Tirer parti de l’effet papillon

L’atmosphère est tellement instable qu’« un seul battement d’ailes d'un papillon au Brésil peut déclencher une tempête au Texas ». Le célèbre « effet papillon » signifie également que la fiabilité des prévisions météorologiques diminue considérablement au-delà de dix jours.

Publié le : 18 aoû 2015

Le phosphore noir est-il le silicium de demain?

Alors que les scientifiques poursuivent leurs efforts à la découverte d’un matériau permettant d’emmagasiner davantage de transistors sur un microcircuit, une nouvelle étude menée en partenariat à l’Université McGill et l’Université de Montréal tend à démontrer le potentiel élevé du phosphore noir à cet égard.

Publié le : 07 jui 2015

Une meilleure façon de bâtir des échafaudages d’ADN

Imaginez pouvoir prendre des brins d’ADN – le matériau qui se trouve dans nos cellules et qui détermine notre apparence et notre fonctionnement – et les utiliser pour construire de minuscules structures capables d’acheminer des médicaments vers des endroits ciblés du corps ou d’élever la miniaturisation électronique à un tout autre niveau.

Publié le : 06 mai 2015

V. Kaspi reçoit le prix Killam en sciences naturelles

Victoria Kaspi, professeure à l’Université McGill et astrophysicienne de renommée mondiale connue pour ses recherches de pointe sur les étoiles à neutrons et les pulsars, a reçu aujourd’hui le prix Killam, une des plus prestigieuses récompenses canadiennes remises à des chercheurs et universitaires en reconnaissance de leurs réalisations exceptionnelles. Le prix de 100 000 $ a été remis à la professeure Kaspi pour ses travaux novateurs dans le domaine des sciences naturelles. Cinq prix, dans les catégories des sciences humaines, des sciences sociales, des sciences naturelles, des sciences de la santé et du génie, sont octroyés chaque année par le Conseil des arts du Canada.

Publié le : 14 avr 2015

Des chercheurs découvrent un matériau inhabituel

Le groupe de recherche du professeur Tomislav Friščić, du Département de chimie de l’Université McGill, s’est forgé une solide réputation dans le domaine peu connu, mais en pleine croissance, de la mécanochimie, où les transformations chimiques s’effectuent en concassant, broyant ou cisaillant des ingrédients à l’état solide – des techniques faisant appel à la force brute plutôt qu’à des agents liquides très recherchés. « Votre cafetière broie un produit, et le broyage de molécules dans un laboratoire repose sur un principe similaire », explique le professeur Friščić. L’usage de la force mécanique présente également un important avantage, puisqu’il permet d’éviter le recours à des solvants en gros nocifs pour l’environnement.

Publié le : 23 mar 2015