Quick Links

Vulnérabilité au paludisme

Nouvelles

Publié: 3 Nov 2003

Environ quarante pour cent de la population mondiale est susceptible de contracter une infection palustre. Selon une récente étude de l'Université McGill et de l'institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, certaines personnes peuvent posséder une résistance naturelle à ce type d'infection.

Environ quarante pour cent de la population mondiale est susceptible de contracter une infection palustre. Selon une récente étude de l'Université McGill et de l'institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, certaines personnes peuvent posséder une résistance naturelle à ce type d'infection. Les résultats de cette étude, publiés dans le numéro de décembre de la revue Nature Genetics, révèlent que des souris dépourvues d'une enzyme métabolique sont protégées contre le parasite du paludisme.

« Le paludisme, tout comme le VIH/sida et la tuberculose, constitue l'un des principaux défis en matière de santé publique dans les pays en développement, a déclaré le Dr Philippe Gros, professeur à la Faculté de médecine de l'Université McGill et auteur principal. Nos découvertes représentent un pas important vers l'élaboration de stratégies novatrices touchant la prévention et le traitement de cette maladie ».

L'étude a été appuyée à l'aide de subventions de recherche provenant des Instituts de recherche en santé du Canada et du Réseau canadien sur les maladies génétiques.

Cette étude peut être consultée en direct, à l'adresse http://www.nature.com/ng/.

Coordonnées

Contact: Christine Zeindler
Organisation: Relations publiques et Communications, CUSM
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-934-1934 ext. 36419
Site de source: /channels
Classification: