Quick Links

Victimes de conflits

Nouvelles

Publié: 2 Fév 2010

Nous entendons de plus en plus souvent parler des difficultés qu’ont les anciens combattants à reprendre une vie normale après avoir servi dans les forces armées. La professeure agrégée de service social Myriam Denov travaille avec d’anciens soldats dont la réintégration dans la société civile relève pratiquement du miracle.

Nous entendons de plus en plus souvent parler des difficultés qu’ont les anciens combattants à reprendre une vie normale après avoir servi dans les forces armées. La professeure agrégée de service social Myriam Denov travaille avec d’anciens soldats dont la réintégration dans la société civile relève pratiquement du miracle.

La professeure Denov intervient auprès d’enfants de la Sierra Leone qui ont été à la fois acteurs et victimes de violence lors de conflits armés. Plusieurs d’entre eux ont été enlevés, enrôlés de force dans des groupes armés et sommés d’assassiner, de violer et de torturer des « ennemis », essentiellement des civils. Ces enfants, filles et garçons, ont souvent été drogués, devenant ainsi insensibles à la violence et au combat.

Depuis la fin de la guerre civile qui a ravagé leur pays pendant dix longues années, ces jeunes font face à « d’immenses problèmes de culpabilité et de honte, indique la professeure Denov. De nombreuses communautés les ont rejetés, et comme ils ne pouvaient pas rentrer chez eux, ils se sont réfugiés dans les villes où ils vivent cachés. »

Site de source: /channels
Classification: