Quick Links

Un traitement personnalisé pour lutter contre le VIH/SIDA en voie de devenir réalité

Nouvelles

Publié: 25 Nov 2009

Un traitement innovant pour les patients porteurs du VIH/SIDA élaboré par des chercheurs du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) réussi avec succès la première phase de ses essais cliniques.

 

Un traitement innovant pour les patients porteurs du VIH/SIDA  élaboré par des chercheurs du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) réussi avec succès la première phase de ses essais cliniques. Développée par le Dr Jean-Pierre Routy de l’Institut de recherche du CUSM, en collaboration avec le Dr Rafick Sékaly de l’Université de Montréal, cette nouvelle approche prend la forme d’une immunothérapie personnalisée pour chaque patient. « Il s’agit d’un vaccin préparé pour chaque patient - en d’autres termes une thérapie “ haute couture ” à la place d’un traitement “ commun” à tous » livre le Dr Routy.

En « préparant » le système immunitaire, comme pour un vaccin, afin de lutter contre la souche spécifique du VIH/SIDA ayant infecté un patient en particulier, les chercheurs croient avoir élaboré une thérapie qui s’avèrerait extrêmement prometteuse et qui pourrait constituer une arme encore plus efficace pour lutter contre le virus comparée aux cocktails d’antirétroviraux actuellement utilisés.

Les résultats de la première phase des essais cliniques, qui testait l’effet conjugué de cette thérapie et des antirétroviraux ont récemment été publiés dans la revue Clinical Immunology. La deuxième phase des essais cliniques, qui est pratiquement terminée, met à l’épreuve l’efficacité de cette seule thérapie dans huit sites canadiens différents.

Cette nouvelle thérapie utilise des cellules dendritiques qui sont prélevées chez chaque patient infectés par le VIH/SIDA et ensuite multipliées in vitro. Les cellules dendritiques présentent à leur surface des molécules issues du virus envahisseur, ce qui permet au reste du système immunitaire d’identifier le virus en question et de l’attaquer. « Ce sont les “ chefs d’orchestre ” de la réponse immunitaire» explique le Dr Routy. « Ces cellules stimulent, en même temps, toutes les fonctions du système immunitaire.»

Durant l’essai clinique, les cellules dendritiques ont été mises en contact avec de l’ARN (acide ribonucléique) du VIH du patient infecté. Cette exposition a encouragé les cellules à développer des défenses spécifiques à cette souche de virus. Les cellules modifiées, appelées AGS-004, ont ensuite été réinjectées aux patients.

Non seulement, les cellules AGS-004 ne causeraient pas d’effets secondaires mais les chercheurs ont également mesuré un nombre élevé de lymphocytes CD8, cellules « tueuses » du système immunitaire qui sont mobilisées par le traitement. Ce qui confirme que l’intervention est à la fois ciblée et contrôlée.

De cette façon, en renforçant le système immunitaire, le Dr Routy espère développer un traitement pour lutter contre le VIH/SIDA qui nécessitera peu d’injections et à long terme, aura une plus faible toxicité pour les patients que les antirétroviraux.

Dr Jean-Pierre Routy est à la fois un praticien au Département d’hématologie du CUSM et un chercheur de l’axe « Infection et immunité » de l’Institut de recherche du CUSM. Il est également Professeur associé en hématologie à l’Université McGill, ainsi que clinicien-chercheur senior du Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ).

Financement

Cette étude a été  financée par le Réseau canadien pour l'élaboration de vaccins et d'immunothérapies (CANVAC), le Réseau canadien pour les essais VIH des IRSC, les National Institutes of Health and Argos Therapeutics.

Partenaires

Cet article a été  co-signé par Rafick-Pierre Sékaly, Université de Montréal, Mohamed-Rachid Boulassel du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Bader Yassine-Diab et Oleg Yegorov de l’Université de Montréal et du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), Lothar Finke, Don Healey, Renu Jain, Tamara Monesmith ,Charles Nicolette et Irina Tcherepanova de Argos Therapeutics, In, Durham, USA.

Retrouvez ce communiqué  accompagné de l’article original et d’une courte interview audio sur le lien : http://www.muhc.ca/media/news/

L’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l’Université McGill. L’Institut compte plus de 600 chercheurs, près de 1 200 étudiants diplômés et postdoctoraux et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L’Institut de recherche est à l’avant-garde des connaissances, de l’innovation et de la technologie. La recherche de l’Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées.

L’Institut de recherche du CUSM est soutenu en partie par le Fonds de la recherche en santé du Québec.

Pour de plus amples renseignements, consulter l’adresse www.cusm.ca/research.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Les hôpitaux partenaires sont : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal, l'Institut thoracique de Montréal et le Centre hospitalier de Lachine. Le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances. www.cusm.ca

À propos du Projet de redéploiement du CUSM Guidé par sa mission et son rôle en tant que centre névralgique du réseau universitaire intégré en santé McGill, le CUSM s'est engagé dans un projet de redéploiement de 2,2 milliard de dollars qui aidera le gouvernement à réaliser sa vision pour la médecine académique au Québec. L'excellence dans les soins aux patients, la recherche, l'enseignement et l'évaluation des technologies sera galvanisée sur trois campus hospitaliers à la fine pointe de la technologie – les campus de la Montagne, Glen et Lachine – ainsi que par le biais de solides relations avec des partenaires en santé. Chacun des campus enregistré LEED sera conçu et construit de sorte à offrir « Les meilleurs soins pour la vie » aux patients et à leur famille dans un environnement propice à la guérison, et ce ancré dans les meilleures pratiques de développement durable, incluant les principes de BOMA BESt. www.cusm.ca/construction

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Julie Robert
Coordonnatrice des communications (Recherche)
Affaires publiques et Planification stratégique, CUSM
(514) 843 1560julie [dot] robert [at] muhc [dot] mcgill [dot] ca" target="_blank" rel="nofollow">
julie [dot] robert [at] muhc [dot] mcgill [dot] ca

Site de source: /channels
Classification: