Quick Links

Un pionnier des soins palliatifs honoré pour sa contribution exceptionnelle à Montréal

Nouvelles

Publié: 4 Nov 2009

Le Dr Balfour M. Mount devient membre de l’Académie des Grands Montréalais

Le Dr Balfour M. Mount devient membre de  l’Académie des Grands Montréalais

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et l’Université McGill félicitent le  
Dr Balfour M. Mount, directeur fondateur du service de soins palliatifs de l’Hôpital Royal Victoria du CUSM et professeur émérite de médecine palliative à l’Université McGill, pour sa nomination au sein de l’Académie des Grands Montréalais. Il sera honoré aujourd’hui pour sa contribution exceptionnelle au secteur scientifique de Montréal, à l’occasion de la réception hommage tenue par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Le CUSM et l’Université McGill saluent également les trois autres sélectionnés, Mme Lise Bissonnette, M. Jacques Ménard et Sœur Nicole Fournier, pour leur contribution aux secteurs culturel, économique et social.

En 1973, le Dr  Balfour M. Mount, alors urologue praticien et chirurgien oncologue à l’Hôpital Royal Victoria, a dirigé une étude sur les soins prodigués aux patients en phase terminale et à leurs familles. L’étude a révélé que, dans tous les services, les soins donnés aux patients en fin de vie n’étaient pas appropriés et entraînaient souvent involontairement négligence et isolement. Le Dr Mount s’est alors consacré entièrement aux besoins en soins palliatifs et s’est joint, comme professeur invité, à l’équipe de la Dre Cecily Saunders, une pionnière de réputation internationale en matière de soins palliatifs, qui pratiquait alors au St. Christopher’s Hospice de Londres, en Angleterre. Revenu ici en 1974, il ouvre la première unité intégrée de soins palliatifs en Amérique du Nord, à l’Hôpital Royal Victoria. L’équipe de soins palliatifs publie ensuite le guide intitulé The RVH Manual on Palliative/Hospice Care, un ouvrage devenu rapidement la référence mondiale aux fins de la création d’unités de soins palliatifs au cours décennies 70 et 80. Dans sa démarche, le Dr Mount propose d’élargir la notion classique de soins de santé et d’y intégrer les défis psychosociaux, spirituels et existentiels liés aux maladies incurables, en bref, une prise en charge globale du patient.

« Le Dr Mount a influencé la vie de milliers de personnes, à la fois comme médecin, comme professeur et comme être de compassion » a déclaré l’hon. Arthur T. Porter, directeur général et chef de la direction du CUSM. « Nous nous considérons privilégiés d’avoir transposé les valeurs holistiques qu’il a mises de l’avant, dans notre nouvelle unité de soins palliatifs de l’Hôpital général de Montréal, et de lui dédier ce lieu thérapeutique et apaisant. M. Balfour Mount est un grand Montréalais et le CUSM est fier de perpétuer sa quête d’excellence dans la conception des environnements des campus Glen, de la Montagne et Lachine.»

La nouvelle unité  de soins palliatifs comprend 14 chambres individuelles et une chambre pour deux personnes, aux couleurs apaisantes, ornées d’œuvres d’art et dotées de suffisamment d’espace pour accueillir les membres de la famille. Cette unité moderne dispose également d’un petit salon, d’un bain thérapeutique, d’un bureau destiné à l’équipe multidisciplinaire, d’une aire de consultation et de préparation des médicaments, ainsi que d’une salle de réunion. Au cours des cinq dernières années, le nombre de malades dirigés vers l’hôpital de jour de soins palliatifs est passé de 1000 à 1500. Depuis sept ans, les d’interventions destinées à aider les patients souffrant de douleurs cancéreuses sévères ont quintuplé.

Professeur engagé, le Dr Mount a fondé, en 1976, le Congrès international biennal sur les soins aux malades en phase terminale, qu’il a présidé jusqu’en 2004. En 1991, il a été directeur fondateur de la division des soins palliatifs du Département d’oncologie de McGill et, de 1994 à 2006, il a été titulaire de la nouvelle chaire Eric M. Flanders en médecine palliative. Le Dr Mount a reçu le prix Osler de McGill  pour l’enseignement, en 1997. Deux and plus tard, il mettait sur pied les Programs in Whole Person Care de McGill. Il est l’auteur de 148 publications et a participé à la production de 25 documentaires et bandes sonores sur l’oncologie et les soins palliatifs. Il a été reçu comme conférencier et professeur invité au Canada et aux États-Unis de même qu’en Scandinavie, en Europe, en Israël, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Chine et au Japon.

« Le travail novateur du Dr Mount est une source d’inspiration pour nous tous », a indiqué la professeure Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill. « En sa qualité de pionnier des soins palliatifs au Canada, le Dr Mount a été un chef de file au sein du mouvement visant à s’assurer que les soins prodigués aux patients soient véritablement adaptés à leurs besoins, et ce, quel que soit le stade de leur maladie. Sans relâche, il s’est attaché à ce que les soins offerts englobent l’aspect physique et psychosocial ainsi que le bien-être spirituel des patients, établissant ainsi des lignes directrices judicieuses dans la quête de McGill de former des professionnels de la santé prodiguant des soins résolument humains et emplis de compassion. »

Le Dr Mount est officier de l’Ordre du Canada, officier de l’Ordre national du  Québec, lauréat du prix décerné pas l’American Academy of Hospice and Palliative Medicine pour l’ensemble de ses réalisations, ainsi que du Prix d’excellence 2000 de l’Association canadienne de soins palliatifs.

Chaque année, l'Académie des Grands Montréalais honore quatre personnalités montréalaises dont la contribution à la collectivité et l'initiative dans leurs sphères d'activité respectives, soit économique, sociale, culturelle ou scientifique, sont reconnues. Les personnalités nommées aujourd’hui, se joignent aux 110 Grands Montréalais reconnus par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain depuis 1978, notamment Pierre Béique (1978) Charles Bronfman (1982), Paul Desmarais (1984), Phil Gold (1986), Brenda Milner (1987), A. Jean De Grandpré (1987), David M. Culver (1988), John P. Humphrey (1992), Alexander Brott (1993), Pierre Péladeau (1994), Alexander K. Paterson (1998), Charles R. Scriver (2001), (Charles Taylor (2003), William Feindel (2004), Margaret Lock (2005), Paul Desmarais Jr (2005), Pavel Hamet (2006), Henry Mintzberg (2005), Peter A. Howlett (2008), and Heather Munroe-Blum (2008).

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Les hôpitaux partenaires sont : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal, l'Institut thoracique de Montréal et le Centre hospitalier de Lachine. Le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances. www.cusm.ca

À propos de l'Université McGill. Fondée à Montréal, au Québec, en 1821, l’Université McGill se classe comme chef de file parmi les universités canadiennes. McGill compte deux campus, 11 facultés, 10 écoles professionnelles, 300 programmes d’études et au-delà de 34 000 étudiants, originaires de 150 pays. L’Université accueille au-delà de 6 400 étudiants étrangers, qui composent près de 20 pour cent de sa population étudiante. Près de la moitié de ses étudiants ont une langue maternelle autre que l’anglais – dont 6 000 francophones.

Coordonnées

Contact: Doug Sweet
Organisation: Directeur, Relations avec les médias, Université McGill
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6752
Site de source: /channels
Classification: