Quick Links

Un groupe se rend à vélo aux Jeux mondiaux des greffés à London (Ontario)

Nouvelles

Publié: 11 Juil 2005

Un groupe sous la direction de professionnels de la santé du CUSM et d'amis se rend à vélo de l'Hôpital de Montréal pour enfants à London (Ontario), lieu des Jeux mondiaux des greffés en 2005.

Objet : Pédaler pour le don d'organes

Un groupe sous la direction de professionnels de la santé du CUSM et d'amis se rend à vélo de l'Hôpital de Montréal pour enfants à London (Ontario), lieu des Jeux mondiaux des greffés en 2005. L'objectif du Parcours cycliste pour la vie est d'encourager les personnes à signer la carte de donneur d'organes et de tissus et à discuter de leur intention avec les membres de leur famille.

Les cyclistes du Parcours cycliste pour la vie, qui sont membres du Club cycliste de Beaconsfield, franchiront 900 kilomètres à vélo pour arriver à London le 17 juillet, jour des cérémonies d'ouverture des Jeux mondiaux des greffés. Ils feront sept haltes dans leur itinéraire pour communiquer leur message.

« Nous tenions à faire quelque chose pour hausser la sensibilisation du public aux besoins en matière de dons d'organes et de tissus », dit Karen Hornby, coordonnatrice de recherche aux Soins intensifs pédiatriques à l'HME, membre de l'organisation du Parcours cycliste pour la vie. « Les personnes doivent prendre le temps de signer leur carte de donneur et faire part de ce souhait aux êtres chers. Sauver une vie est aussi simple que cela. »

Le taux de don d'organes au Canada se situe dans la moitié inférieure des pays du monde occidental où s'effectuent des greffes. Plus de 3 500 Canadiens attendent une greffe d'organe, dont 925 Québécois, et chaque année 150 d'entre eux meurent pendant le délai d'attente.

« Il faut que les gens fassent savoir à leur famille qu'ils souhaitent donner des organes et des tissus », dit Lisa Goulet, infirmière clinicienne aux dons d'organes et de tissus du CUSM. « Faire part de cette volonté d'avance à ceux qu'on aime les aide à décider du don d'organes ou de tissus le moment venu. La transplantation d'un cœur, d'un poumon, d'un foie, d'un rein ou d'un pancréas peut donner à des patients une seconde chance de vivre. Le problème est l'insuffisance d'organes pour répondre aux besoins actuels. »

L'an dernier, on a pratiqué 424 greffes au Québec. On compte en ce moment environ 925 patients en attente d'un organe, dont les deux tiers attendent une greffe de rein.

« En 1997, j'ai fait face à un diagnostic d'insuffisance rénale terminale. J'ai dû être en dialyse en attendant une greffe rénale », dit Gordon Denison, patient greffé du rein à l'Hôpital de Montréal pour enfants en 1998. « J'ai eu beaucoup de chance de recevoir un nouveau rein après une attente d'un an », explique-t-il. « Je suis aujourd'hui en santé et en pleine forme, grâce à une personne qui a signé sa carte de donneur d'organe et communiqué ses intentions à sa famille. Je participerai même aux XVes Jeux mondiaux des greffés comme membre de l'équipe du Canada. Au nom de tous les receveurs d'organes et des centaines de Canadiens en attente d'une greffe d'organe, je souhaite remercier les cyclistes du Parcours cycliste pour la vie de leur initiative et du temps qu'ils consacrent à sensibiliser le public à la nécessité de signer la carte de donneur d'organe et de tissu. La signature de cette carte et la communication à la famille de cette volonté sauvent des vies, j'en suis la preuve vivante! »

Les Canadiens appuient massivement l'idée du don d'organes. Un sondage Angus Reid de 1999 auprès de plus de 1 500 Canadiens et Canadiennes indiquait que 81 % se disaient prêts à donner leurs organes ou certains organes en vue d'une greffe à leur décès. Mais 65 % seulement d'entre eux avaient déjà discuté de leur volonté de faire don d'un organe avec un membre de leur famille. Dans la plupart des régions du Canada, ce sont les familles qui décident en dernier ressort du don d'organe, même si la personne décédée a laissé une autorisation écrite.

Le nombre de greffes d'organes à partir de donneurs vivants est en augmentation. Toutefois, les organes greffés proviennent généralement de patients des hôpitaux qui sont déclarés en état de mort cérébrale. Ces patients ont malheureusement subi des dommages mortels et irréversibles au cerveau, par exemple, des accidents vasculaires cérébraux, des traumatismes crâniens graves ou d'autres lésions entraînant un manque d'oxygène. Le donneur d'organe potentiel est maintenu en vie grâce à un respirateur artificiel pour qu'un sang riche en oxygène circule toujours dans l'organisme et garde les organes vitaux — coeur, foie, reins, pancréas, poumons, intestins et estomac — viables et transplantables.

Le nombre de donneurs d'organes potentiels est très limité puisque deux pour cent à peine de tous les décès répondent aux critères du don d'organe (Angus Reid, 1998). La mort cérébrale n'est établie qu'au terme d'une série de tests rigoureux faits par deux médecins indépendants de la procédure de transplantation.

L'équipe du Parcours cycliste pour la vie désire remercier son commanditaire, le réseau Trillium Gift of Life. Elle exprime aussi sa reconnaissance à l'Hôpital de Montréal pour enfants du CUSM, à la succursale du Québec de la Fondation canadienne du rein, à la Fondation Diane Hébert, à la Sûreté du Québec, au Conseil canadien pour le don et la transplantation, à l'Association canadienne des dons d'organes, à Québec-Transplant et au Club cycliste de Beaconsfield pour leur soutien.

NOTE : Les cyclistes quitteront l'HME en virant à droite sur la rue Lambert-Closse, jusqu'au boulevard René-Lévesque, puis tourneront à gauche sur la rue Atwater.

Vous pouvez suivre l'équipe du Parcours cycliste pour la vie sur l'Internet ou les appeler en route au (514) 605-9423.

FEUILLET DE RENSEIGNEMENTS

Comment indiquer sa volonté de donner des organes à son décès? C'est simple! Vous trouverez un autocollant dans le dépliant « La vie se poursuit ». Signez-le et collez-le au verso de votre carte d'assurance-maladie, à la partie supérieure.

Ce dépliant vous est adressé au moment du renouvellement de votre carte d'assurance-maladie. Vous pouvez aussi en faire la demande à la succursale du Québec de la Fondation du rein du Canada, au (514) 938-5518, ou à Québec-Transplant au (514) 286-1414.

Il est très important d'informer les membres de votre famille de votre décision. Ainsi, votre volonté sera respectée en cas de décès.

Il n'est pas nécessaire de signer d'autres cartes de don d'organes; cet autocollant suffit à signaler votre volonté de faire don de vos organes. En apposant votre signature sur l'autocollant, vous ferez l'un des gestes les plus généreux qui soient : permettre à une personne de vivre grâce au don d'organes!

UN MOT SUR LES JEUX MONDIAUX DES GREFFÉS

Les Jeux mondiaux des greffés, qui se tiennent aux deux ans, auront lieu cette année à London (Ontario), du 16 au 24 juillet. Plus de 1 500 athlètes de quelque 64 pays prendront part à des épreuves d'un très haut calibre. Cette rencontre sportive internationale témoigne devant une audience internationale des succès physiques de la chirurgie de la transplantation et augmente ainsi les dons d'organes. Les disciplines sportives de base sont notamment l'athlétisme (dont la course du 100 mètres et le saut en longueur), la natation, le tennis, le tennis de table, le badminton, le squash, le golf, le cyclisme, le volley-ball, le boulingrin et les quilles. Pour vous renseigner davantage sur les Jeux : www.2005wtg.london.ca.

Coordonnées

Contact: Seeta Ramdass
Organisation: Centre universitaire de santé McGill
Téléphone au bureau: 514-934-1934 ext. 34320
Site de source: /channels