Quick Links

Padre Pio couronné par le Prix Cundill d’histoire 2011 de McGill

Nouvelles

Publié: 15 Nov 2011

Sergio Luzzatto obtient le plus important prix d’histoire de 75 000 $ pour Padre Pio : Miracles et politique à l’ère laïque

Sergio Luzzatto, auteur de Padre Pio: Miracles and Politics in a Secular Age (Padre Pio : Miracles et politique à l’ère laïque), paru chez Metropolitan Books et traduit par Frederika Randall, est le lauréat du Prix d’histoire Cundill de l’Université McGill pour l’année 2011. L’ouvrage de M. Luzzatto est la première analyse historique de la vie exceptionnelle du saint Padre Pio, l’une des figures religieuses les plus aimées et les plus controversées du 20e siècle. Le nom du récipiendaire a été annoncé hier, lors d’un dîner à Londres, en Angleterre, dans l’édifice patrimonial One Whitehall Place.

Dans son tome primé, Sergio Luzzatto présente une enquête visionnaire sur la figure d’exception qu’était Padre Pio et sur ses admirateurs. Avec brio, l’auteur présente une étude nuancée sur la persistance du mysticisme au sein de la société contemporaine ainsi qu’une analyse frappante des liens entre catholicisme et politique au 20e siècle. Grâce à l’accès exceptionnel qui lui a été accordé, Sergi Luzzatto a pu mettre au jour une lettre de la main de Padre Pio, dans laquelle le moine demande que lui soit secrètement livré de l’acide phénique — une découverte qui peut aider à comprendre pourquoi deux papes successifs ont considéré Padre Pio comme un imposteur, jusqu’à ce que deux pèlerins admirateurs du religieux implorent le Vatican d’accorder un second regard à ses accomplissements. Un récit original sur la douleur et l’émerveillement, la salvation et l’escroquerie, Padre Pio explore la vie d’un saint de notre époque.

« L’œuvre de Sergio Luzzatto est magistrale », a indiqué l’un des membres du jury, Ramachandra Guha. « D’une ampleur et d’une profondeur exceptionnelles, la recherche est fondée sur une foule de documents d’archives jamais consultés, ainsi que de livres rares et pamphlets préservés dans d’obscures bibliothèques. Il s’agit d’un ouvrage multidisciplinaire, fruit d’un historien qui maîtrise pleinement les disciplines de l’anthropologie et de la politique. L’écriture est d’une lucidité saisissante, jamais exubérante – ce qui est sans doute en partie redevable à la traductrice. »

« En fait, tant que demeureront le chagrin, le désarroi et le mal, les hommes, et particulièrement les plus fragiles d’entre eux, ressentiront le besoin de s’inspirer de figures telles que Padre Pio, qui, sans accomplir de miracles, transmettront néanmoins consolation et espoir », a indiqué M. Luzzatto, après qu’on l’ait informé qu’il était le récipiendaire du prix.

Professeur d’art moderne à l’Université de Turin, Sergio Luzzatto est également chroniqueur pour les quotidiens italiens La Stampa et Corriere della Sera.

Les deux finalistes, Timothy Snyder, auteur de Bloodlands: Europe Between Hitler and Stalin (Basic Books) et Maya Jasanoff, auteure d’Exiles: American Loyalists in the Revolutionary World (Alfred A. Knopf) – titre au R. U. : Liberty’s Exiles: The Loss of America and the Remaking of the British Empire (HarperPress) – ont reçu les prix Reconnaissance de l’excellence de 10 000 dollars (US) chacun. Les ouvrages primés ont été sélectionnés parmi 132 titres admissibles publiés par des maisons d’édition aux quatre coins du monde.

Outre Ramachandra Guha, les membres du jury de cette année sont : Anthony Cary, directeur général des Programmes d’éducation Queen’s-Blyth; Catherine Desbarats, professeure d’histoire de l’Université McGill; Stuart Schwartz, lauréat du Prix Cundill 2008 et professeur d’histoire de l’Université Yale; et Jeffrey Simpson, chroniqueur aux affaires nationales au quotidien The Globe and Mail.

Le Prix d’histoire Cundill de McGill est la récompense la plus lucrative au monde décernée à l’auteur d’un livre d’histoire non romanesque. Le prix comprend un grand prix de 75 000 $ (US) et deux prix Reconnaissance de l’excellence de 10 000 dollars US chacun. Créé en 2008 par le diplômé mcgillois F. Peter Cundill, décédé en 2011, le prix est administré par le doyen de la Faculté des arts de McGill, de concert avec l’Institut d'études canadiennes de McGill.

Renseignements : www.mcgill.ca/cundillprize

Coordonnées

Contact: Cynthia Lee
Organisation: Service des relations avec les médias, Université McGill
Courriel:
Téléphone au bureau: 514 398-6754
Catégorie:
Site de source: /newsroom
Classification: