Quick Links

Nomination du vice-principal chargé des systèmes et des technologies informatiques

Nouvelles

Publié: 25 Nov 1997

Le professeur Bruce Pennycook est nommé comme nouveau vice-principal chargé des systèmes informatiques et des technologies.

Un musicien renommé assume le mandat.

M. Bruce Pennycook, compositeur et professeur ayant reçu une formation de saxophoniste classique et de jazz, célèbre pour sa connaissance approfondie de la musique électro-acoustique et pour ses talents d’entrepreneur dans l’administration de sa propre entreprise de technologie, a été nommé au poste de vice-principal, Systèmes et technologies informatiques. Le principal de l’Université, M. Bernard Shapiro, a annoncé ce choix unanime, qui a été approuvé hier soir par le Conseil des gouverneurs. Ce nouveau poste remplace en partie celui laissé vacant par l’ancien vice-principal, Planification et ressources, M. François Tavenas, aujourd’hui recteur de l’Université Laval.

Actuellement en congé sabbatique au Mexique avec son épouse, également professeur à la faculté de musique, et leurs quatre jeunes enfants, Bruce Pennycook devra interrompre son congé et revenir au mois de janvier 1998 pour assumer ses nouvelles responsabilités. Sa réaction face à cette nouvelle? "Cela fait plus de 20 ans que je conçois et que j’utilise des technologies informatiques principalement à des fins artistiques, et je trouve gratifiant que le comité de recrutement ait jugé que ce curieux amalgame d’art, de science et de technologie convenait à ce nouveau poste."

M. Shapiro a ces propos : "Je me réjouis à la perspective de travailler avec le M. Pennycook sur un dossier aussi crucial pour l’Université. Son énergie, son enthousiasme et sa riche expérience assureront le niveau de leadership dont l’Université a besoin dans ce secteur de plus en plus important". Et il ajoute : "L’une des choses que j’admire le plus chez lui est sa capacité à tenir une discussion sérieuse sur des questions technologiques complexes sans traiter les gens avec mépris ou sans semer la confusion dans leur esprit. Il a merveilleusement réussi à saisir et à appliquer les aspects positifs de la technologie dans ses enseignements et ses recherches, et je suis frappé par les talents novateurs dont il a fait preuve pour commercialiser les résultats de ses recherches dans le secteur privé."

Les membres du comité de recrutement provenaient de nombreux secteurs du campus, notamment du Centre de calcul, des bibliothèques, du personnel enseignant et de l’effectif étudiant. Selon la directrice des bibliothèques, Mme Frances Groen, la tâche de M. Pennycook consistera "à stimuler la réflexion et les façons novatrices d’aborder la technologie à McGill dans les structures de gestion en place". M. Alan Greenberg, directeur du Centre de calcul, partage cet avis et fait observer que Bruce Pennycook arrive bardé d’une intéressante combinaison de qualités, qui a grandement bénéficié de sa participation à la rédaction et à l’administration du Code de conduite informatique de McGill. "L’usage qu’il a fait de la technologie dans le milieu universitaire est tout à fait avant-gardiste", ajoute M. Greenberg.

La vice-présidente de l’Association des étudiants, Elizabeth Gomery, qui faisait également partie du comité de recrutement, ajoute pour sa part : "C’est un excellent choix dans l’optique des étudiants, car c’est un être positif et rassurant sur la façon dont la technologie peut venir en aide aux étudiants, parfaitement capable de transmettre sa passion sur le potentiel que cela présente pour répondre aux besoins des étudiants".

Après avoir étudié la musique à l’Université de Toronto et obtenu son doctorat à l’Université Stanford, Bruce Pennycook a été engagé par le département de théorie musicale de McGill en 1987. Avant cela, il a enseigné aux départements de musique et de science informatique à l’Université Queen’s, et en 1988, il a créé sa propre entreprise, Image & Audio Systems. Il y a trois ans, il a conçu un programme de maîtrise en Musique, médias et technologie, lequel englobe deux maîtrises, l’une en enregistrement et l’autre en applications informatiques à la musique, ainsi qu’un programme de doctorat. Parmi ses innovations, dont certaines ont été partiellement financées par le Fonds d’innovation en enseignement de McGill-Banque Royale, mentionnons un site Web sur les compositions et les compositeurs canadiens et un séminaire d’études supérieures consacré à la musique et à l’audio sur Internet.

"Nous sommes très fiers qu’un artiste et un musicien de notre faculté puisse mettre son expertise au service de toute l’Université", affirme le doyen de la faculté de musique, M. Richard Lawton.

Dans quelle optique le nouveau vice-principal voit-il son rôle de "relationniste en chef", ainsi que l’a décrit un haut fonctionnaire d’une banque britannique en parlant de lui-même comme "directeur de démence appliquée"? Bruce Pennycook donne cette réponse : "Venant de l’univers des activités créatives, je me sens à l’aise avec toutes les formes de "démence appliquée"! On ne peut plus ignorer la convergence accélérée des médias, des télécommunications et des ordinateurs. McGill a l’occasion de devenir un chef de file international dans l’application des systèmes numériques d’une extrémité à l’autre du spectre universitaire. Compte tenu de la multiplicité des secteurs de l’Université, le fait d’y injecter de nouvelles technologies présente quelques difficultés très particulières, et je me réjouis à la perspective d’affronter tour à tour chacune d’entre elles."

Site de source: /it
Classification: