Quick Links

Mise à jour de la carte centenaire du monde naturel

Nouvelles

La nouvelle carte de la répartition des mammifères, des oiseaux et des batraciens dans le monde est un outil important pour la recherche sur la biodiversité
Publié: 20 Déc 2012

Jusqu’ici, nos connaissances sur la biodiversité mondiale reposaient sur une carte datant de 1876. Grâce aux progrès de la technologie moderne et aux données disponibles sur plus de 20 000 espèces, les chercheurs viennent de dresser une nouvelle carte qui illustre comment la vie animale est organisée dans le monde. Elle est publiée aujourd’hui dans Science Express, version électronique du journal Science; la carte actualisée fournit des données sur la diversité de la vie à l’échelle planétaire et elle revêt une importance toute particulière pour l’avenir de la recherche sur la biodiversité.

Notre connaissance de la vie sur Terre repose sur une question fondamentale, à savoir pourquoi les espèces sont ainsi réparties. La nouvelle carte mondiale divise le monde en 11 grands royaumes biogéographiques et elle illustre les rapports historiques entre les uns et les autres. Il s’agit de la première étude à combiner de l’information évolutive et géographique sur tous les mammifères, les oiseaux et les batraciens connus. L’étude repose sur les travaux de 15 chercheurs internationaux du Centre d’étude sur la macroécologie, l’évolution et le climat de l’Université de Copenhague, de même que sur la compilation de 20 ans de données. Jean-Philippe Lessard, coauteur principal, est actuellement chercheur postdoctoral au Centre de la science de la biodiversité du Québec, basé à l’Université McGill, à Montréal.

La première tentative pour décrire le monde naturel dans un contexte évolutionniste  remonte à 1876 et nous la devons à Alfred Russel Wallace, auteur de la théorie de la sélection naturelle avec Charles Darwin. « Notre étude offre une version actualisée de l’une des cartes les plus importantes en sciences naturelles et qu’il était grand temps de mettre à jour. Pour la première fois depuis les travaux d’Alfred Wallace, nous sommes en mesure de proposer une description très complète du monde naturel fondée sur des données incroyablement détaillées concernant des centaines de vertébrés », a souligné le coauteur principal, Ben Holt, du Centre d’étude sur la macroécologie, l’évolution et le climat.

La nouvelle carte peut se décliner en détails géographiques précis pour chaque classe d’animaux. La nouvelle carte sera disponible gratuitement afin de contribuer à un grand éventail de sciences biologiques ainsi qu’à la planification de la conservation et la gestion de la biodiversité.

« Notre savoir sur la répartition présente et passée de la vie sur Terre s’est énormément étoffé au cours des dernières années, mais il nous restait à faire la synthèse de ces nouvelles connaissances sous la forme d’un outil à l’usage des écologistes et des biologistes évolutionnistes. Notre carte pourrait apporter des réponses à de nombreuses questions qui demeurent en suspens concernant l’origine et la préservation de la diversité biologique », a indiqué Jean-Philippe Lessard, qui a contribué au projet du centre de Copenhague à titre de chercheur postdoctoral.

La technologie moderne — comme le séquençage de l’ADN — et la compilation de centaines de milliers de documents sur les aires de répartition des mammifères, des oiseaux et des batraciens dans le monde ont permis de dresser la carte.

« La nouvelle carte contient des données de base importantes pour l’avenir de la recherche en écologie et en évolution. Elle revêt une importance capitale pour la conservation, compte tenu de la crise de la biodiversité et des changements environnementaux planétaires, explique Jean-Philippe Lessard. Si les spécialistes en conservation identifiaient jusqu’à présent des régions prioritaires d’après le caractère unique des espèces présentes en un lieu donné, nous pourrons dorénavant fixer les objectifs prioritaires de conservation en nous fondant sur des millions d’années de connaissances sur l’histoire de l’évolution. »

Lien vers les cartes : www.macroecology.ku.dk/resources/wallace/

Vidéo : http://youtu.be/dX9iopYDvjY

IMAGE: A modern map of the vertebrate world. Researchers have combined information on the distribution and evolutionary relationships of over 20,000 species of amphibians, birds and mammals to identify 11 major global realms.  The colours of the realms reflect the uniqueness of the animals found within then. Realms with similar colours contain very similar species and those with different colours contain very different species. Credit: Journal Science / AAAS

Coordonnées

Contact: Chris Chipello
Organisation: Relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-4201
Mobile Phone: 514-717-4201

Secondary Contact Information

Contact: Jean-Philippe Lessard
Téléphone au bureau: 514-398-4455 ext: 6428
Mobile Phone: 514-662-7855
Catégorie:
Site de source: /newsroom