Quick Links

McGill reçoit plus de 3 M$ du CRSNG

Nouvelles

Publié: 20 Jan 2011

Les projets sélectionnés touchent divers secteurs, dont l’énergie solaire, la technologie laser, l’efficacité des TI, la santé environnementale et les écosystèmes

Sept équipes de chercheurs de l’Université McGill se consacreront à l’élaboration et à l’amélioration d’outils, de modèles et de mécanismes dans les domaines du génie et de l’environnement grâce à l’octroi, par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), de subventions totalisant plus de trois millions de dollars qui seront versées au cours des trois prochaines années. Les chercheurs mcgillois collaboreront avec des partenaires de l’industrie et gouvernementaux.

L’honorable Gary Goodyear, ministre d’État aux Sciences et à la Technologie, et madame Suzanne Fortier, présidente du CRSNG, ont annoncé aujourd’hui l’octroi de 55 millions dollars à 120 équipes de recherche réparties aux quatre coins du Canada, dans le cadre du Programme de subventions de projets stratégiques du CRSNG. Selon le ministre Goodyear, « le programme amènera quelques-uns des meilleurs chercheurs au monde à collaborer avec des partenaires industriels sur des projets novateurs qui contribueront à consolider l’économie, créer des emplois et faire bénéficier la collectivité de nombreux autres avantages ».

« Nous sommes très fiers que des chercheurs mcgillois contribuent d’une manière aussi vaste et importante à l’essor du savoir canadien et que de leurs travaux jaillissent des avantages majeurs sur le développement économique, générés par la transposition de ce savoir du laboratoire vers l’industrie et la société dans son ensemble », a déclaré madame Rose Goldstein, vice-principale à la recherche et aux relations internationales de l’Université McGill.

Parmi les initiatives mcgilloises qui bénéficieront de ce financement : l’élaboration de méthodes d’évaluation des risques sismiques grâce auxquelles l’on pourra préciser si des bâtiments tels que écoles ou hôpitaux demeureront fonctionnels à la suite d’un séisme; l’élaboration d’outils évaluant les interactions entre l’utilisation des terres, la biodiversité et les services écosystémiques afin d’aider les communautés à faire des choix en matière de gestion environnementale en tenant compte des défis locaux, régionaux et mondiaux liés au changement climatique; et le développement de systèmes rentables de conversion de l’énergie solaire et de systèmes de stockage (pour le transport ou l’intégration de l’énergie renouvelable au réseau électrique).

« Nous avons reçu un nombre important de soumissions de qualité, et les comités d’examen par les pairs chargés de leur évaluation ont été impressionnés par le niveau d’excellence des équipes de recherche, par l’importance et les répercussions potentielles des travaux soumis, de même que par le solide appui des partenaires », a souligné Suzanne Fortier.

Voici une liste et un résumé des projets de McGill sélectionnés. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des chercheurs et de leur champ d’activité, veuillez cliquer sur leur nom.

Professeur Lawrence Chen, Département de génie électrique et informatique de l’Université McGill 
Description du projet : Lasers infrarouges faits entièrement de fibres et composantes destinées aux applications de détection chimique

Professeure Elena Bennett, Département des sciences des ressources naturelles et de l’École d’environnement de l’Université McGill 
Description du projet : Services écosystémiques, biodiversité et connectivité du paysage

Professeur Zeljko Zilic, Département de génie électrique et informatique de l’Université McGill 
Description du projet : Conception de systèmes intégrés basée sur la qualité

Professeur Roderick Guthrie, Département de génie minier et des matériaux de l’Université McGill (lauréat du Prix Leo-Derikx du CRSNG et du Prix Killam 2006)
Description du projet : Fondeuses à convoyeur unique horizontal; coulage de métaux en feuilles

Professeur George Demopoulos, Département de génie minier et des matériaux de l’Université McGill (Boursier titulaire Gerald Hatch)
 Description du projet : Conception génétique de fines électrodes composées de dioxyde de titane nanostructurée permettant une efficacité supérieure en matière de conversion de l’énergie solaire et de systèmes de stockage

Professeure Ghyslaine McClure, Département de génie civil et de mécanique appliquée de l’Université McGill Description du projet : Fonctionnalité après-séismes d’écoles et d’hôpitaux dans l’est du Canada

Professeure Nathalie Tufenkji, Département de génie chimique de l’Université McGill (Chaire de recherche du Canada des biocolloïdes et des surfaces – niveau II et directrice adjointe du Centre de gestion des ressources hydriques Brace)
Description du projet : Toxicité, transformations et transport de nanoparticules mises au point dans les sols; nouvelles approches en matière de détection et de caractérisation des risques environnementaux.

Sur le Web : Programme de subventions de projets stratégiques du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

http://www.nserc-crsng.gc.ca/Professors-Professeurs/RPP-PP/SPG-SPS_fra.asp

À propos de l’Université McGill

Fondée à Montréal, au Québec, en 1821, l’Université McGill est l’institution canadienne chef de file en enseignement postsecondaire. L’établissement compte deux campus, 11 facultés, 10 écoles professionnelles et 300 programmes d’études. McGill accueille plus de 36 000 étudiants originaires de plus de 150 pays. La langue maternelle de près de la moitié des étudiants mcgillois – dont font partie 6 200 francophones – est autre que l’anglais. McGill compte par ailleurs au-delà de 6 800 étudiants étrangers, ce qui représente près de 20 pour cent de son corps étudiant.

À propos du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada est un organisme fédéral dont la vision est d’aider à faire du Canada un pays de découvreurs et d’innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Il appuie quelque 30 000 étudiants universitaires et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 12 000 professeurs d’université chaque année et favorise l’innovation en incitant plus de 1 500 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer.

 

 

Coordonnées

Contact: Tamarah Feder
Organisation: Service des relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754
Site de source: /newsroom
Classification: