Quick Links

McGill : encore reconnue parmi les plus grandes universités au monde

Nouvelles

Publié: 8 Oct 2009

L’Université se classe au premier rang au Canada et au 18e rang à l’échelle internationale selon le palmarès universitaire mondial Times Higher Education–QS

L’Université se classe au premier rang au Canada et au 18e rang à l’échelle internationale selon le palmarès universitaire mondial Times Higher Education–QS

Pour la sixième année consécutive, l’Université McGill se classe parmi les 25 meilleures universités au monde, selon le prestigieux palmarès universitaire mondial Times Higher Education-QS.

Une fois de plus, le 18e rang occupé par l’université montréalaise au classement 2009 est le plus élevé au pays et renforce la position tenue par l’institution parmi les échelons les plus élevés dans le monde en ce qui a trait à l’enseignement supérieur. Ce classement témoigne de la reconnaissance constante des forces de l’Université. Au cours des six dernières années, McGill s’est classée au 21e, 24e, 21e, 12e et 20e rang, et occupe à présent la 18e position.

« La communauté mcgilloise est ravie de constater qu’une fois de plus, l’Université a été reconnue comme l’un des meilleurs établissements d’enseignement supérieur dans le monde, a déclaré la principale et vice-chancelière de McGill, la Pre Heather Munroe-Blum. Il s’agit d’un accomplissement tout à fait remarquable qui témoigne de notre dévouement continu à l’égard de la performance, des importantes réalisations de notre corps professoral et notre personnel de calibre international ainsi que de nos étudiants et diplômés d’exception. »

« Comme j’ai eu l’occasion de le souligner auparavant, poursuit la Pre Munroe-Blum, il ne faut pas oublier que McGill atteint ce rang très élevé malgré des différences marquées au niveau du financement comparativement aux autres établissements évalués. Nous sommes extrêmement fiers de nous classer une fois de plus cette année comme la meilleure université publique en Amérique du Nord. »

Chef de file mondial spécialisé en carrières et en enseignement, le réseau QS Quacquarelli Symonds produit ce classement annuel respecté des meilleures universités, en collaboration avec Times Higher Education, un site Web exhaustif consacré aux emplois à l’intention des diplômés de haut niveau, aux nouvelles et aux ressources destinées aux universitaires.

Ce classement est un indicateur composé intégrant révision par les pairs, opinion et données quantitatives. Quarante pour cent du classement global est fondé sur l’examen par les pairs. Vingt pour cent repose sur l’excellence en matière de recherche, laquelle est mesurée selon des citations répertoriées. Dix pour cent du classement provient d’un sondage mené auprès de responsables du recrutement, œuvrant pour le compte d’employeurs importants, qui répondent à des questions relatives aux institutions d’où sont diplômés les étudiants aux cycles supérieurs dont ils privilégient la candidature. Le ratio employé/étudiant – une mesure généralement prise en compte quant à l’engagement manifesté par les institutions à l’égard de l’enseignement – représente également 20 pour cent. Finalement, le classement accorde cinq points pour le nombre de professeurs originaires d’autres pays et cinq points pour le pourcentage d’étudiants étrangers.

Le classement QS peut présenter de légères variations à la hausse ou à la baisse en fonction de divers facteurs. Cependant, la place d’une institution sur plusieurs années permet de donner une image claire de sa position. Et à ce titre, la performance de McGill est indéniablement impressionnante.

Au total, 9 386 universitaires (comparativement à 6 354 en 2008, soit une hausse de 47 pour cent) et 3 281 employeurs (comparativement à 2 339 en 2008, soit une hausse de 40 pour cent) ont répondu au questionnaire, ce qui témoigne de l’influence et de l’importance croissantes du classement.

« Aux quatre coins du monde, gouvernements et universités investissent dans le but de rehausser leur profil et leur reconnaissance sur la scène internationale dans un contexte où l’enseignement supérieur devient de plus en plus une industrie mondiale, a souligné monsieur Nunzio Quacquarelli, directeur de QS. De nos jours, les employeurs utilisent les classements pour déterminer dans quelles universités recruter, les universitaires les consultent pour décider où travailler et avec qui conclure des partenariats, tandis que les parents et les étudiants y ont recours pour choisir judicieusement leur établissement d’enseignement. Même si les classements sont parfois contestés, le palmarès universitaire mondial Times Higher Education-QS répond aux besoins vitaux de ces différentes parties intéressées. »

Cette année, McGill occupe une fois de plus le 10e rang mondial en sciences de la vie.

« Nous sommes ravis d’être une fois de plus reconnus pour notre excellence dans le domaine des sciences de la vie, a ajouté la Pre Munroe-Blum. De William Osler à Wilder Penfield en passant par Brenda Milner, nos contributions à la science médicale et aux soins de santé abondent. Nous sommes fiers de représenter Montréal, le Québec et le Canada à un si haut niveau dans un domaine aussi important pour l’humanité. »

Fondée en 1821, McGill compte des étudiants originaires de 150 pays. Près de la moitié d’entre eux ont une langue maternelle autre que l’anglais – dont 6 000 francophones. L’Université accueille au-delà de 6 200 étudiants étrangers, qui composent près de 20 pour cent de sa population étudiante. Près de 22 pour cent de la population étudiante de McGill est formée d’étudiants aux cycles supérieurs.

Sur le web : http://www.topuniversities.com/worlduniversityrankings

Coordonnées

Contact: Julie Fortier
Organisation: Service des relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6751
Site de source: /newsroom
Classification: