Quick Links

McGill décerne un doctorat honorifique à des individus d’exception

Nouvelles

Publié: 17 Mai 2010

Le philanthrope montréalais Jacques Bougie, le Prix Nobel Douglas D. Osheroff et Olivier Latry, l'un des meilleurs organistes au monde, figurent parmi les dix individus d'exception à qui l'Université McGill décernera un doctorat honorifique dans le cadre des cérémonies entourant la collation des grades du printemps, lesquelles auront lieu du 28 mai au 4 juin.

Le philanthrope montréalais Jacques Bougie, le Prix Nobel Douglas D. Osheroff et Olivier Latry, l'un des meilleurs organistes au monde, figurent parmi les dix individus d'exception à qui l'Université McGill décernera un doctorat honorifique dans le cadre des cérémonies entourant la collation des grades du printemps, lesquelles auront lieu du 28 mai au 4 juin.

Cette année, pour une première fois, l'Université rendre hommage à des professeurs retraités ayant mené une carrière remarquable. Ces derniers recevront la Médaille du mérite universitaire à l'occasion de deux cérémonies, à 14 h, les 31 mai et 1er juin.

Lauréats d'un doctorat honorifique de l'Université McGill, printemps 2010 :
(Par ordre de présentation)

Jacques Bougie, docteur en droit
Faculté des sciences de l'agriculture et de l'environnement, 28 mai, 14 h 30
(campus Macdonald)

Au cours d'une carrière de 20 ans au sein de la société Alcan, dont sept au poste de président et de chef de l'exploitation, le Montréalais Jacques Bougie a su à la fois incarner la réussite et le mérite dans l'industrie et le service communautaire. Membre de nombreux conseils d'administration au Canada, il est réputé pour son expertise.

Philanthrope, M. Bougie est fortement engagé auprès de l'Institut et de l'Hôpital neurologiques de Montréal, de l'Université McGill et d'organismes à but non lucratif dont il s'efforce de garantir la pérennité et la solidité. Pour récompenser ses réalisations et contributions essentielles, Jacques Bougie a été nommé officier de l'Ordre du Canada en 1994.

Douglas D. Osheroff, docteur en science
Faculté des sciences, le 31 mai, 10 h

Alors étudiant aux cycles supérieurs, Douglas Osheroff a découvert la phase superfluide de l'hélium 3, ce qui lui a valu de partager le Prix Nobel de physique de 1996 avec David M. Lee et Robert C. Richardson. Il a poursuivi sa carrière aux Laboratoires Bell et à l'Université Stanford.

Parmi les nombreuses distinctions qui lui ont été conférées figure celle de membre de la Société américaine de physique et de la Société américaine pour l'avancement des sciences. M. Osheroff est également membre de l'Académie américaine des arts et des sciences et de l'Académie nationale des sciences. Il a remporté le Prix Oliver E. Buckley de la Société américaine de physique en reconnaissance de son apport remarquable à l'étude de la physique de la matière condensée et a été nommé chercheur MacArthur par la Fondation John D. et Catherine T. MacArthur.

George M. Whitesides, docteur en science
Faculté des sciences, le 31 mai, 14 h

George McClelland Whitesides est titulaire de la Chaire professorale Woodford L. et Ann A. Flowers du Département de chimie de l'Université Harvard. Considéré comme l'un des plus grands chimistes de notre époque, M. Whitesides est passé maître dans l'art de définir de nouvelles interfaces entre la chimie et la biologie, le génie, la médecine et les nanosciences. Ses travaux ont considérablement fait progresser le champ des nanosciences et, par conséquent, de l'électronique, des sciences pharmaceutiques et des techniques de diagnostic médical.

M. Whitesides a reçu de nombreuses distinctions nationales et internationales dont la Médaille nationale des sciences des États-Unis, le Prix Kyoto, le Prix d'excellence de la Société américaine de chimie, la Médaille Priestley et, plus récemment, le Prix inaugural de chimie Dreyfus.

Professeur Sir Deian Rhys Hopkin, docteur en droit
Centre d'éducation permanente, le 31 mai, 18 h

Le professeur Sir Deian Rhys Hopkin est cofondateur de l'Association pour l'histoire et l'informatique, organisme attaché à la promotion des technologies de l'information dans la profession d'historien. Il occupe présentement les fonctions de vice-principal exécutif de l'Université Guildhall de Londres et celles de vice-chancelier et directeur général de la London South Bank University. À ce titre, il s'est illustré en multipliant les partenariats université/communauté/entreprise pour assurer le développement communautaire. Adepte de l'éducation permanente, il est fortement engagé dans l'éducation du public et dans l'avancement de la société. Sir Deian Rhys Hopkin a récemment été anobli par la Reine Élisabeth II. Ce titre, l'une des plus grandes distinctions conférées en Grande-Bretagne, est un hommage à ses exceptionnelles réalisations.

Charles Marstiller Vest, docteur en science
Faculté de génie, le 1er juin, 10 h

Président de l'Académie nationale de génie des États-Unis et président émérite de l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT), Charles Vest est un fervent défenseur de la science, de la technologie et de la recherche depuis 40 ans. Au sein de l'Institut de technologie du Massachusetts, il s'est attaché à améliorer l'enseignement de premier cycle et à encourager la diversité. Il est à l'origine de la création d'instituts d'envergure en neuroscience et en génomique et du réaménagement d'une grande partie du campus du MIT.

Auteur de plusieurs ouvrages, il a reçu de nombreux prix, dont la Médaille nationale de technologie des États-Unis de 2006 et le Prix d'ingénieur de l'année 2010 de l'Université Drexel.

Alan Bernstein, docteur en science
Sciences de la santé, le 1er juin, 14 h

Pionnier dans la recherche sur le cancer, les cellules souches et l'hématopoïèse (processus par lequel les éléments cellulaires sanguins sont formés), M. Alan Bernstein a joué un rôle capital dans la transformation et la promotion de la recherche en santé au Canada. En 2000, M. Bernstein est nommé premier président des Instituts de recherche en santé du Canada, un poste qu'il  a occupé pendant sept ans. Actuellement directeur général de l'Entreprise mondiale pour un vaccin contre le VIH, M. Bernstein chapeaute les efforts déployés aux quatre coins du monde par les chercheurs, les bailleurs de fonds et les militants en faveur du développement d'un vaccin contre le VIH.

Ses remarquables contributions à la science lui ont valu de nombreux honneurs au Canada et à l'étranger. Il a notamment reçu la Médaille McLaughlin de la Société royale du Canada, la Médaille de la Société australienne pour la recherche médicale et la Médaille du mérite de l'Institut de recherches cliniques de Montréal. En hommage à ses nombreuses contributions au Canada, M. Alan Bernstein a été fait Officier de l'Ordre du Canada en 2002.

Frank Clarke Fraser, docteur en science
Sciences de la santé, le 1er juin, 14 h

Premier généticien médical du Canada, Frank Clarke Fraser est entré dans l'histoire en 1950 en fondant le premier service de génétique médicale du Canada à l'Hôpital de Montréal pour enfants. Après des études à McGill, il s'engage au sein des Forces aériennes canadiennes pendant la Deuxième Guerre mondiale et obtient un doctorat en médecine de McGill en 1950.

Il est reconnu pour son analyse des caractéristiques familiales de divers troubles et malformations pédiatriques et pour son intérêt à l'égard des perceptions et attitudes des parents vis-à-vis du risque génétique. Ses recherches le conduisent à prendre part à la création du conseil génétique. Avec le McGillois Charles Scriver, il fonde en 1972 le Groupe de génétique médicale du Conseil de recherche médicale, aujourd'hui les Instituts de recherche en santé du Canada, le plus ancien groupe rattaché à cet organisme. En 1985, M. Fraser est nommé professeur émérite Molson de génétique humaine à l'Université McGill et fait Officier de l'Ordre du Canada. Il a été élu membre honoraire du Collège américain de génétique médicale en 1993. En 1995, l'Hôpital de Montréal pour enfants a fondé le Centre F. Clarke Fraser de génétique et en 1999, il a obtenu le Prix Wilder-Penfield du gouvernement du Québec pour ses réalisations dans le secteur des sciences biomédicales.

Herschel Victor, docteur en droit
Faculté de gestion Desautels, le 2 juin, 14 h

Chef de file dans le domaine des vêtements pour hommes, Herschel Victor est président et chef de la direction de Jack Victor Limitée, société privée familiale spécialisée dans le prêt-à-porter masculin employant environ 1 000 personnes.

Diplômé de McGill, M. Victor appuie un grand nombre de causes philanthropiques. En 1982, il crée la Fondation Herschel Victor et les Bourses Herschel Victor pour les étudiants qui intègrent la Faculté de gestion Desautels. Sa fondation a également financé la rénovation complète du hall principal de la Faculté. M. Victor a également contribué à la création du Fonds de dotation Arthur Victor des troubles moteurs à l'Institut neurologique de Montréal, en hommage à son frère aujourd'hui décédé. Herschel a œuvré à la mise sur pied du Fonds de dotation pour la recherche sur les troubles du mouvement Arthur Victor à l'Institut neurologique de Montréal.

En 2009, il crée la Chaire Christine et Herschel Victor/L'espoir, c'est la vie en oncologie psychosociale à l'Hôpital général juif. M. Victor est membre honoraire à vie du Conseil consultatif de la Faculté de gestion Desautels, au sein duquel il siège depuis 1997. En 1999, il a été nommé membre de l'Ordre du Canada en reconnaissance de ses œuvres philanthropiques dans les domaines des soins de la santé, de la recherche et de l'éducation. Il est également lauréat de la Médaille du Gouverneur général qui lui a été décernée à l'occasion du 125e anniversaire du Canada, en 1992, et a reçu la Médaille commémorative du Jubilé d'or de Sa Majesté la Reine Élizabeth en 2002.

Reinhard Zimmermann, docteur en droit
Faculté de droit, le 4 juin, 10 h

Reinhard Zimmermann est l'une des plus grandes autorités mondiales en matière de droit comparé et d'histoire du droit. Directeur de l'Institut Max-Planck de droit comparé et de droit privé international d'Hambourg, en Allemagne, il est titulaire de la Chaire de droit privé, de droit romain et d'histoire du droit comparé à l'Université de Ratisbonne.

Les recherches qu'il a menées dans les domaines du droit comparé, du droit privé contemporain, de l'histoire du droit et du droit romain lui ont valu de recevoir le Prix Gottfried Wilhelm Leibniz, la plus haute distinction scientifique allemande décernée en reconnaissance de travaux savants.

Membre fondateur de la World Society of Mixed Jurisdiction Jurists, M. Zimmermann a apporté une contribution essentielle à l'étude des juridictions mixtes. Il est considéré comme l'un des juristes les plus influents de notre époque.

Olivier Latry, docteur en musique
École de musique Schulich, le 4 juin, 14 h

Considéré comme l'un des plus organistes au monde, Olivier Latry a entrepris l'étude du piano à l'âge de sept ans et celle de l'orgue à douze ans. À 19 ans, il est nommé titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Meaux. En 1985, à l'issue d'un concours,  il est nommé titulaire des orgues de Notre-Dame-de-Paris, une fonction qu'il continue d'assurer à ce jour.

Depuis 1995, Olivier Latry enseigne l'orgue au Conservatoire de Paris et s'est produit à ce jour dans plus de cinquante pays sur les cinq continents. Parmi les prix et distinctions qui lui ont été décernés figure le Prix Del Duca de l'Institut de France-Académie des Beaux Arts en 2000. Il a également reçu un doctorat honorifique du Collège royal des organistes en 2007 et a été pressenti comme meilleur interprète international pour l'année 2008-2009. M. Latry a également enseigné à l'Académie estivale d'orgue de McGill. En 2012, il fera partie du jury du Concours international d'orgue du Canada. M. Latry fournit ses servies à titre de conseiller dans le cadre de la construction de la nouvelle salle de concert de l'Orchestre symphonique de Montréal.

Les cérémonies de collation des grades se tiendront sur le campus inférieur de l'Université McGill, à l'exception des activités organisées par la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'environnement, qui se tiendront au campus Macdonald, à Sainte‑Anne-de-Bellevue.

Coordonnées

Contact: Cynthia Lee
Organisation: Service des relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754
Site de source: /newsroom
Classification: