Quick Links

McGill chargée de réinventer la roue

Nouvelles

Publié: 30 Nov 2010

Professeurs et étudiants en génie de McGill travaillent à la conception d’un nouveau véhicule d’exploration lunaire

Créer une roue capable d’affronter les pires nids-de-poule que l’humain ait pu observer jusqu’à présent n’est qu’un des défis extraterrestres que doit relever une équipe constituée d’étudiants et de professeurs de l’Université McGill chargée de mettre au point et de mettre à l’essai un prototype de roue qui servira aux déplacements du nouveau véhicule léger d’exploration lunaire.

Le nouveau véhicule lunaire de conception canadienne sera utilisé lors des missions d’exploration lunaire pour transporter diverses charges utiles, du matériel et les équipages, en plus de permettre l’exécution de diverses fonctions comme le forage et l’excavation, l’intégration des dispositifs de manipulation et des outils connexes, ainsi que d’héberger les systèmes de vision et de communication à la fine pointe de la technologie.

Le professeur de génie mécanique Peter Radziszewski dirige cette équipe dans le cadre d’un marché de 11,5 millions de dollars attribué à la société Neptec Design Group par l’Agence spatiale canadienne.

« Mes étudiants sont aussi fiers que moi de faire partie de l’équipe Neptec Rover, car cela nous donne l’occasion de perfectionner nos prototypes antérieurs de roues adaptées aux déplacements sur la lune, tout en apportant une contribution précieuse et novatrice au programme spatial du Canada », affirme le professeur Radziszewski.

Le professeur Radziszewski et son équipe travaillent depuis 2009 à mettre au point des prototypes de roues, l’un d’entre eux – baptisé iRing – étant constitué d’une « enveloppe » externe en cottes de mailles métalliques remplie de particules granulaires, que l’on pourrait décrire comme un boudin métallique souple en forme de roue. Sa conception particulière lui procure à la fois la flexibilité et la robustesse requises pour les déplacements sur la surface lunaire particulièrement cahoteuse.

Le professeur Radziszewski s’empresse de souligner la contribution de ses collègues et des nombreux étudiants de McGill collaborant à ce projet – quelque 60 jusqu’à présent, tant du premier cycle que des cycles supérieurs – qui ont déjà participé et participeront à l’invention de la roue dans le cadre de ce projet ainsi qu’à la mise au point d’autres éléments du système de traction du véhicule lunaire. « Cet effort représente le maillage idéal de l’enseignement et de la recherche. Nous avons accumulé une riche expertise dans la création d’éléments de la propriété intellectuelle à l’appui des efforts canadiens en matière de mobilité dans l’espace », de conclure le professeur Radziszewski.

Le prototype final du véhicule lunaire devrait en principe être prêt au printemps 2012.

Internet :

Pour en savoir davantage au sujet du prototype iRing et visionner des vidéos et des photos du prototype:

Au sujet de l’équipe Neptec Rover

La société Neptec a rassemblé une équipe d’experts parmi les plus éminents du secteur technologique afin de mettre au point le nouveau véhicule léger d’exploration lunaire, une technologie d’exploration de l’espace de la prochaine génération. Cette équipe chevronnée concentre ses efforts depuis quatre ans déjà à la mise au point de la technologie des véhicules lunaires pour le compte de l’Agence spatiale canadienne.

Un intégrateur de premier plan
La société Neptec
est spécialisée dans la conception d’applications et de systèmes de pointe destinés à être utilisés dans le secteur de l’exploration spatiale, de la défense et de l’industrie. Neptec est renommée pour la qualité et la fiabilité de la conception, de la fabrication, de l’installation et du soutien de ses systèmes de télédétection dans le cadre du programme des navettes spatiales, de la Station spatiale internationale et d’autres importants programmes d’exploration spatiale. Grâce à ses solutions innovantes dans les domaines de l’aérospatiale et de la défense et pour l’industrie en général, Neptec demeure, notamment à titre de fournisseur de premier plan auprès de l’Agence spatiale canadienne et de la NASA, une pionnière dans l’utilisation novatrice d’applications et de systèmes essentiels pour le succès des missions.

Composition de l’équipe (en ordre alphabétique)


COM DEV Canada est responsable de la mise au point des systèmes de communication à la fine pointe de la technologie pour le véhicule lunaire. Une division de la société COM DEV International, COM DEV Canada se concentre en particulier sur le marché canadien des applications spatiales civiles, se spécialisant dans les systèmes ancillaires utilisés en aérospatiale, les instruments servant à l’observation de la Terre, les applications scientifiques dans l’espace et la télédétection, mettant à contribution tant les technologies électroniques qu’optiques. COM DEV International est un concepteur et un fabricant mondial de matériel spatial. L’entreprise est un chef de file mondial dans la production de matériel à hyperfréquences passives certifié pour l’utilisation dans l’espace, de dispositifs électroniques spécialisés et de sous-systèmes optiques.

Les chercheurs du Département de génie mécanique de l’Université McGill sont chargés de mettre au point une roue adaptée aux déplacements du véhicule lunaire. La Faculté de génie de McGill se classe parmi les facultés de génie les plus éminentes au Canada. Elle est notamment renommée pour l’expertise de son corps professoral, ses cohortes exceptionnelles d’étudiants, l’enseignement et la recherche hors pair, et son engagement envers les approches interdisciplinaires, interfacultaires et interinstitutionnelles pour la résolution de problèmes. L’Université McGill a été fondée à Montréal, au Québec, en 1821 et est l’établissement d’enseignement postsecondaire de premier plan au Canada. McGill attire des étudiants provenant de plus de 135 pays, comptant plus de 6 800 étudiants étrangers parmi quelque 35 000 étudiants au total. L’Université comporte deux campus, 11 facultés et 10 écoles professionnelles, offrant 300 programmes d’études à plus de 35 000 étudiants.

La société NGC Aerospace est chargée de soutenir la mise au point des systèmes de navigation autonome du véhicule lunaire. Établie à Sherbrooke, au Québec, NGC Aerospace est une PME canadienne du secteur de la haute technologie offrant des services d’analyse, de conception et de simulation des systèmes de contrôle de véhicules spatiaux, aéronautiques et terrestres. NGC assure, entre autres, la conception et la mise au point d’algorithmes novateurs et de logiciels en temps réel intégrés qui permettent la navigation autonome, le guidage et le contrôle à distance des véhicules. NGC se consacre au renforcement des capacités des véhicules intelligents en matière d’autonomie, de performance, de fiabilité et de sécurité, tout en cherchant à en diminuer les coûts d’exploitation. La principale clientèle de NGC est constituée d’agences spatiales nationales et internationales et de nombreuses sociétés aérospatiales en Amérique du Nord et en Europe.

La société Northern Centre for Advanced Technology (NORCAT) est responsable de l’organisation et du soutien du déploiement de matériel sur le terrain. Depuis plus d’une décennie, NORCAT - une entreprise constituée en société à but non lucratif et sans capital social établie à Sudbury, en Ontario - est un chef de file dans le domaine de la formation et santé et sécurité, de la formation dans le secteur minier, de l’innovation et de la commercialisation technologique. NORCAT est notamment reconnue dans la mise au point d’équipement minier destiné à explorer la surface lunaire et dans la gestion du déploiement de dispositifs analogiques.

Coordonnées

Contact: Tamarah Feder
Organisation: Relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754
Site de source: /newsroom
Classification: