Quick Links

Médaille de l’Université McGill

Nouvelles

Publié: 17 Mai 2010

Une nouvelle distinction en hommage aux professeurs à la retraite

Une nouvelle distinction en hommage aux professeurs à la retraite

Pour la première fois depuis sa fondation, il y a près de 190 ans, l'Université McGill rendra hommage à des professeurs à la retraite exemplaires en leur décernant la Médaille du mérite universitaire, à l'occasion des cérémonies de collation des grades de printemps, qui auront lieu à 14 h, les 31 mai et 1er juin.

Cette médaille récompensera les professeurs à la retraite ayant apporté des contributions exceptionnelles à leur discipline, à l'Université ou au développement de l'érudition en général, tout au long de leur carrière universitaire. Cette nouvelle forme de récompense constitue un changement important dans la manière dont McGill décernera désormais le titre de professeur émérite aux professeurs titulaires qui partent à la retraite, en faisant passer ce statut de simple « promotion » à celui de titre honorifique.

Cette année, trois professeurs à la retraite seront récompensés. Il s'agit, par ordre alphabétique, d'Albert J. Aguayo, professeur de médecine, d'Adi Eisenberg, professeur de chimie, et de Lawrence Mysak, professeur de météorologie (voir leurs biographies respectives ci-après).

L'Université a récemment modifié les directives et procédures d'attribution du titre de professeur émérite en vue de les aligner sur celles en vigueur dans la plupart des universités à forte intensité de recherche ailleurs dans le monde. À partir de maintenant, les professeurs titulaires à la retraite pourront obtenir le titre honorifique de professeur émérite sur la recommandation du directeur de leur département et (ou) du doyen de leur faculté, la décision revenant au vice-principal exécutif.

« Auparavant, un professeur à la retraite sur trois ou quatre obtenait le titre de professeur émérite. Avec cette nouvelle Médaille, 10 voire 20 professeurs seront distingués. Ils représenteront la tranche supérieure de trois à cinq pour cent des professeurs qui partent à la retraite », explique le professeur Anthony C. Masi, vice-principal exécutif de McGill. « Nous avons fixé la barre très haut, et les lauréats de cette médaille formeront un comité particulièrement sélect. En effet, compte tenu des critères d'attribution de cette médaille, le seul fait de voir sa candidature proposée pour cette distinction est déjà un honneur. L'obtenir est une véritable consécration. Naturellement, il s'agit d'un honneur pour l'Université de pouvoir compter de telles personnalités en ses rangs. »

Cette initiative reconnaîtra et récompensera les réalisations véritablement exceptionnelles de sorte qu'à la fin de leur carrière, les professeurs titulaires qui partent à la retraite puissent être honorés comme il se doit.

Les lauréats de cette année sont :

Albert J. Aguayo, professeur de médecine
Cérémonie de collation des grades en sciences de la santé, le mardi 1er juin, 14 h

Neuroscientifique de renom, le Dr Aguayo a apporté des contributions spectaculaires sur le pouvoir de régénération et de réparation des neurones, lesquelles ont eu des répercussions majeures dans le traitement de lésions du système nerveux jusqu'alors réputées intraitables. Le Dr Aguayo a intégré l'Université McGill en 1967 et accédé au rang de professeur en 1977. De 1985 à 2009, il a dirigé le Centre de recherche en neurosciences de McGill. Il a reçu de nombreux prix et distinctions, a été nommé officier de l'Ordre du Canada et obtenu les prix Killam et Gairdner. Le Dr Aguayo a enseigné dans plusieurs établissements universitaires aux quatre coins du monde. Il est par ailleurs l'ancien secrétaire général et président de l'Organisation internationale de la recherche sur le cerveau, affiliée à l'UNESCO, qui représente plus de 50 000 neurologues dans le monde.

Adi Eisenberg, titulaire de la Chaire de chimie Otto Maass
Faculté des sciences, le lundi 31 mai, 14 h

Depuis plus de 30 ans, le professeur Eisenberg fait figure de chef de file dans le domaine de la chimie des polymères, une science pluridisciplinaire qui s'intéresse à la synthèse chimique et aux propriétés chimiques des polymères ou macromolécules. Depuis 1967, date à laquelle il a intégré l'Université McGill, le professeur Eisenberg a donné des cours à plusieurs milliers d'étudiants, dont plusieurs occupent aujourd'hui des postes scientifiques importants. Pendant plusieurs années, le professeur Eisenberg a figuré parmi les chercheurs de McGill les mieux subventionnés dans le cadre du Programme de subventions à la découverte du CRSNG. Ses travaux lui ont valu de recevoir nombre de prix et distinctions.

Lawrence Mysak, titulaire de la Chaire de météorologie Canada Steamship Lines, Département des sciences atmosphériques et océaniques

Faculté des sciences, le lundi 31 mai, 14 h

Le professeur Mysak a intégré l'Université McGill en 1986 où il fonde et dirige très rapidement le Centre de recherche sur les changements climatiques et planétaires pour promouvoir la recherche et l'étude intégrée des processus physiques, biologiques et chimiques régulant les systèmes climatiques ainsi que leurs impacts socioéconomiques. Aujourd'hui, le professeur Mysak est membre de Centre sur les changements climatiques et environnementaux à l'échelle du globe qui continue de jouer un rôle essentiel dans l'étude des questions liées aux changements climatiques et nourrit le débat public et universitaire sur le changement environnemental et climatique au Québec, au Canada et à l'échelle internationale. Son exceptionnelle carrière lui a valu de nombreux honneurs et distinctions, dont des nominations à l'Ordre du Canada et à la Société royale du Canada.

Coordonnées

Contact: Cynthia Lee
Organisation: Service des relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6754
Site de source: /newsroom
Classification: