Quick Links

Les universités : acteurs clés de l’économie mondiale

Nouvelles

Publié: 10 Mar 2008

Des universités fortes seront essentielles au succès du Québec dans une économie mondialisée, a déclaré lundi Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill, au Conseil des relations internationales de Montréal.

Des universités fortes seront essentielles au succès du Québec dans une économie mondialisée, a déclaré lundi Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill, au Conseil des relations internationales de Montréal.

L’innovation est vitale dans un monde de plus en plus compétitif, et les universités, en travaillant avec leurs forces spécifiques, peuvent fournir la puissance intellectuelle qui nous mènera au succès. Il est crucial pour le Québec de mettre au point une stratégie pour harnacher ce potentiel, a affirmé le Pr Munroe-Blum.

Pour les régions, comme le Québec, qui cherchent à réussir dans un marché mondialisé, il est absolument vital de développer des domaines stratégiques de savoir-faire qui sont en demande ailleurs – des grappes d’excellence qui sont reconnues comme ayant de la valeur à une échelle planétaire, a poursuivi le Pr Munroe-Blum. Nous devons, en d’autres mots, développer des connaissances, des produits et des procédés – dans des domaines stratégiques clés – qui attireront l’attention du monde.

Des universités fortes, a-t-elle déclaré, sont la pierre angulaire d’une telle stratégie concurrentielle. Elles attirent les ressources financières et intellectuelles de partout dans le monde, et fournissent le savoir-faire et les idées qui nourrissent les grappes qui rendent les économies urbaines et régionales concurrentielles sur le plan international.

« Nous n’allons pas engendrer des revenus ou remporter des médailles d’or en produisant les mêmes produits et en offrant les mêmes services que tout le monde », a ajouté le Pr Munroe-Blum. « C’est en ajoutant de la valeur que nous laisserons notre marque. » La créativité requise pour imaginer ces produits et ces services, la connaissance nécessaire pour les concevoir et les partenariats qui les mettront en marché émergeront plus souvent qu’autrement de nos universités. Des personnes au niveau d’instruction élevé, avec la capacité et le désir d’innover, sont la clé de notre prospérité future. »

McGill, la plus importante université de recherche au Canada, compte deux campus, onze facultés, dix écoles professionnelles, 300 programmes d’études et plus de 33 000 étudiants. Depuis 2000, plus de 790 professeurs ont été recrutés par McGill pour partager leur énergie, leurs idées et leur recherche dans des domaines de pointe.

McGill attire des étudiants de 153 pays dans le monde. Presque la moitié des étudiants de McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais – dont 6 000 francophones. Ses plus de 6 200 étudiants étrangers composent presque 20 pour 100 du corps étudiant.

Le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM) est un organisme privé non partisan à but non lucratif fondé à Montréal en 1985 par le Pr Louis Sabourin. L’honorable Gérard Pelletier en a été le premier président. Sa mission est de promouvoir une meilleure connaissance des affaires internationales et d’encourager une collaboration plus étroite des diverses entités montréalaises intéressées par les questions internationales.

Coordonnées

Contact: Douglas Sweet
Organisation: Université McGill
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6752
Site de source: /newsroom
Classification: