Quick Links

Les travaux de Ralph Steinman sur le système immunitaire récompensés par le Comité du prix Nobel

Nouvelles

Publié: 3 Oct 2011

Les recherches menées par le diplômé en sciences de McGill ont transformé notre compréhension de la capacité de l’organisme à combattre les microorganismes envahissants

Les recherches menées par le diplômé en sciences de McGill ont transformé notre compréhension de la capacité de l’organisme à combattre les microorganismes envahissants

L’Université McGill présente ses plus sincères condoléances aux amis et aux proches du professeur Ralph M. Steinman (B. Sc. 1963). L’illustre scientifique est décédé vendredi des suites d’un cancer du pancréas. Il était âgé de 68 ans. N’ayant pas été informés de son décès, les membres du Comité du prix Nobel ont annoncé lundi matin que M. Steinman, de l'université Rockefeller, était le lauréat du prix de médecine/physiologie pour l’année 2011, de concert avec le scientifique américain Bruce Beutler et le Luxembourgeois Jules Hoffmann, qui vit en France.

La citation accompagnant le prix indiquait que depuis de nombreuses années, ces trois scientifiques menaient des recherches portant sur la réponse immunitaire qui permet à l’homme et à l’animal de se protéger contre les attaques bactériennes et de microorganismes.

« Au nom de l’Université McGill, je présente mes plus sincères condoléances aux membres de la famille et aux amis de l’éminent diplômé mcgillois Ralph Steinman, dont la part du prix Nobel de médecine 2011 a été annoncée quelques jours après son décès », a indiqué la Pre Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill.

« Les travaux exceptionnels qu’a menés le Pr Steinman dans le domaine de l’immunologie et sa découverte du rôle clé des cellules dendritiques dans le processus immunitaire ont ouvert la voie à nombre de traitements potentiels fort importants pour de nombreuses maladies, dont le cancer, a indiqué la Pre Munroe-Blum. Les recherches effectuées par le Pr Steinman représentent une contribution considérable à la science médicale. L’Université McGill est toujours très fière lorsqu’un de ses diplômés réalise de grandes choses. Cependant, le chagrin occasionné par le décès de ce chercheur vient atténuer la joie ressentie par cette extraordinaire marque de reconnaissance. »

La citation du Comité du prix Nobel indique également que « Ralph Steinman a découvert les cellules dendritiques du système immunitaire ainsi que leur capacité unique à activer et régler l’immunité adaptative, soit le stade tardif de la réponse immunitaire, au cours de laquelle les microorganismes sont évacués de l’organisme ». Ralph Steinman a créé le terme « dendritique » en 1973, afin de décrire la fonction des cellules dont le rôle principal consiste à traiter le matériel antigénique et à le présenter sur la surface aux autres cellules du système immunitaire.

« Les recherches menées par ces trois scientifiques ont été cruciales dans le développement de vaccins plus performants contre des maladies infectieuses et dans l’élaboration d’approches novatrices dans la lutte contre le cancer. Leurs efforts ont contribué à établir les fondements d’une nouvelle gamme de vaccins dits thérapeutiques, qui stimulent le système immunitaire pour ensuite attaquer les tumeurs. »

« Nous sommes tous profondément touchés que les nombreuses années de travail de notre père soient couronnées par un prix Nobel, a déclaré sa fille, Alexis Steinman. Il a consacré sa vie à son travail ainsi qu’à sa famille, et il en serait grandement honoré. »

PHOTO : Rockefeller University

Coordonnées

Contact: Katherine Gombay
Organisation: Service des relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514 398-2189
Site de source: /newsroom
Classification: