Quick Links

Les production de riz et de blé en stagnation

Nouvelles

Publié: 10 Jan 2013

La "révolution verte" dans l'agriculture, qui a permis de nourrir une population mondiale en explosion dans les dernières décennies, montre des signes d'essoufflement. C'est ce que conclut une nouvelle étude réalisée par l'Université McGill et l'Université du Minnesota, publiée dans la revue Nature Communications. Dans plus du tiers des superficies de la planète où sont plantés du riz ou du blé, les rendements sont en stagnation, notent les auteurs, dont Navin Ramankutty, de la Faculté de géographie de l'Université McGill. C'est la même chose, dans une moindre mesure, en ce qui concerne les cultures de maïs et de soya. La stagnation est particulièrement marquée en Chine et en Inde, notent avec inquiétude les spécialistes. "Les deux pays les plus populeux de la planète sont des points chauds pour la stagnation des rendements", précisent-ils. … Rodolphe De Koninck, professeur de géographie à l'Université de Montréal et titulaire de la chaire de recherche du Canada en études asiatiques, a de son côté un point de vue fort différent. Il vient de faire paraître un ouvrage sur l'évolution de l'agriculture en Asie du Sud-Est. "Je prends toujours ces études avec un grain de sel, dit-il. Beaucoup de choses sont peu convaincantes dans leurs résultats. Je crois qu'ils exagèrent sur l'Inde et la Chine. D'ailleurs, je ne sais pas comment ils font pour avoir des résultats aussi précis en travaillant avec des méthodes comme la télédétection.

À lire dans La Presse, La Soleil

Catégorie:
Site de source: /newsroom
Classification: