Les idéaux des jeunes autochtones au cœur du Camp des élèves de haut niveau

Nouvelles

Un camp de trois jours qui allie sport, mode de vie et développement professionnel


Des adolescents autochtones des quatre coins du Canada se réuniront au campus du centre-ville de l’Université McGill du 18 au 20 mai, à l’occasion du Camp annuel des élèves de haut niveau de la Maison des Premières nations. Conçu pour inspirer et raffermir la confiance personnelle de jeunes autochtones exceptionnels, le camp vante les mérites d’une vie équilibrée, au sein de laquelle l’on accorde autant d’importance à l’excellence aux activités sportives qu’aux études.

Le camp, qui a lieu pour la deuxième année, vise principalement à répondre aux besoins des jeunes membres de la société autochtone, à susciter leur intérêt, à les soutenir et à les inciter à continuer d’avancer sur la bonne voie. « Au sein de nos communautés, nous comptons plusieurs jeunes à risque et leur prêter main-forte est de la plus haute importance. Toutefois, ceux qui connaissent du succès dans leurs activités ont également besoin de notre soutien », a mentionné Mme Waneek Horn‑Miller, coordonnatrice de la Maison des Premières nations de l’Université McGill.

Parmi les activités sportives rigoureuses que propose le camp, mentionnons le cardio‑vélo, le yoga, le kick-boxing et le water-polo pneumatique. On y offre aussi des ateliers poussés portant sur la physiologie et la psychologie sportives et sur l’endurance physique dont le but est de donner aux jeunes athlètes un aperçu de leur état physique et de leur niveau d’habiletés dans leur sport respectif.

Cette année, afin d’inciter les adolescents à envisager de poursuivre des études universitaires, tout en continuant à consacrer leurs efforts dans les sports, le camp mettra autant l’accent sur les études que sur le sport de haut niveau. Les facultés de médecine dentaire et de médecine ainsi que l’École de sciences infirmières tiendront des ateliers pratiques destinés à présenter aux campeurs les possibilités de carrière liées au secteur des soins de santé. « À l’occasion du présent camp, nous avons choisi de mettre l’accent sur les sciences de la santé, car elles font référence à un besoin pressant au sein de nos communautés. Le Québec ne compte que cinq médecins autochtones et deux d’entre eux seront présents à l’occasion du camp, à titre de conférenciers invités. Ce sont d’excellents modèles qui nous feront part de ce qui leur tient à cœur et de la démarche qu’ils ont entreprise, laquelle leur a permis de mener une carrière qu’ils aiment et dont ils sont fiers », a souligné Mme Horn-Miller.

Financé à l’aide de dons de bienfaisance versés par M. Jake Eberts, diplômé mcgillois et producteur de films (Fonds de dotation de la Famille Eberts), le Fonds Six Nations Dreamcatcher et le Bureau des admissions, du recrutement et de la registraire, le camp compte accueillir une vingtaine d’élèves âgés de 13 à 17 ans issus des communautés des Premières nations de Saskatchewan, du Québec, d’Ontario et du Nouveau-Brunswick.

Site Web (en anglais) : Camp annuel des élèves de haut niveau de la Maison des Premières nations

Coordonnées

Contact: 
Allison Flynn
Organisation: 
Université McGill
Courriel: 
allison.j.flynn [at] mcgill.ca
Office Phone: 
514-398-7698