Quick Links

Les dangers de l’alcoolisme

Nouvelles

Publié: 2 Fév 2010

Les grands consommateurs de bière et de spiritueux courent un risque beaucoup plus élevé de développer un cancer que la population générale, si l’on en croit une étude réalisée par un groupe de chercheurs de McGill, de l’INRS-Institut Armand-Frappier et de l’Université de Montréal, publiée dans la revue Cancer Detection and Prevention.

Les grands consommateurs de bière et de spiritueux courent un risque beaucoup plus élevé de développer un cancer que la population générale, si l’on en croit une étude réalisée par un groupe de chercheurs de McGill, de l’INRS-Institut Armand-Frappier et de l’Université de Montréal, publiée dans la revue Cancer Detection and Prevention.

Selon l’étude, les grands consommateurs d’alcool multiplient par sept leur risque de développer un cancer de l’oesophage, ont 80 pour cent plus de risques de développer un cancer du côlon et 50 pour cent plus de risques de développer un cancer du poumon.

Les chercheurs ont découvert des liens statistiquement significatifs entre une consommation importante de bière et de spiritueux et six types de cancer. Boire modérément (c’est-à-dire moins d’une fois par jour) et boire du vin n’a toutefois pas produit les mêmes effets.

Site de source: /channels
Classification: