Quick Links

La Fondation Trudeau octroie une prestigieuse bourse de 180 000 dollars à une étudiante en droit

Nouvelles

Publié: 18 Mai 2011

Claris Harbon reconnue pour son travail sur la désobéissance civile des femmes et des minorités et son incidence sur la législation

Claris Harbon reconnue pour son travail sur la désobéissance civile des femmes et des minorités et son incidence sur la législation

Claris Harbon, doctorante en droit à l’Université McGill, compte parmi les 14 étudiants canadiens et étrangers reconnus aujourd’hui par la Fondation Trudeau pour leurs travaux dans des domaines comprenant l’environnement, les affaires internationales, la citoyenneté responsable ainsi que les droits et la dignité de la personne.

Outre le généreux prix en argent qu’ils reçoivent, les boursiers Trudeau bénéficient de l’expertise et des connaissances des lauréats et mentors Trudeau, des membres de la communauté Trudeau réputés pour leur érudition et leur sagesse qui agissent comme chefs de file, notamment au sein du milieu universitaire. Nombre de boursiers Trudeau deviennent des personnalités reconnues à l’échelle nationale et internationale.

Avant d’intégrer McGill pour ses études doctorales, madame Harbon était engagée en enseignement clinique et en justice sociale en Israël, où sa pratique revêtait une perspective principalement communautaire. Elle s’intéressait aux laissés-pour-compte et aux minorités silencieuses, notamment les Mizrahis (Juifs d’origine arabe), les Arabo-Israéliens, les Palestiniens, les Éthiopiens ainsi que les femmes et les enfants.

Madame Harbon cherche à mettre au point un discours juridique réformé qui reflète les besoins de la collectivité et par lequel celle-ci peut transformer les problèmes juridiques personnels en changements sociaux, en explorant le rôle prétendument « neutre » du droit dans la construction des identités ethniques et raciales des minorités défavorisées, et qui peut entraîner une infériorité structurale, juridique et sociale.

« Non seulement les bourses Trudeau font-elles progresser rapidement la carrière des doctorants à qui elles sont octroyées, mais elles leur permettent également d’apporter une contribution constructive envers le Canada et les Canadiens », a déclaré le président de la Fondation, monsieur Pierre-Gerlier Forest. « La Fondation Trudeau récompense l’excellence et procure aux jeunes chercheurs les meilleures conditions afin d’ancrer leurs travaux dans le monde réel. »

« Recevoir une bourse Trudeau revêt une très grande importance puisque je veux développer ma propre voix au sein du milieu universitaire et la faire entendre. Dans cette perspective, recevoir ce prix d’un organisme à la fois si accueillant et encourageant est des plus emballants », a indiqué Claris Harbon.

« En mettant l’accent sur la dignité humaine et le sens civique, la Fondation Trudeau me permettra de me pencher sur un projet de recherche multidisciplinaire et dialogique qui réunit les disciplines du droit, de la sociologie, de l’étude des sexes et de la culture, et qui vise à bâtir des ponts entre diverses communautés victimes de discrimination », a ajouté la lauréate.

Madame Harbon a été engagée dans une vaste gamme d’enjeux touchant les droits des femmes, notamment au sein de la fondation de Tmura, un centre juridique israélien contre la discrimination. Elle est cofondatrice de l’ONG des femmes avocates pour la justice sociale Itach et membre du conseil d’administration d’Achoti, une organisation mizrahim féministe pour les femmes désavantagées.

« Nous sommes enchantés que Claris, détentrice d’une bourse d’études doctorales de la Fondation O’Brien à notre Centre pour les droits de la personne et le pluralisme juridique, reçoive une bourse Trudeau. Ses travaux sur les droits des femmes sont novateurs, comparatifs et revêtent une grande importance dans le cadre de son exploration de la désobéissance civile et de la résistance à l’oppression dans le quotidien des femmes », a déclaré Colleen Sheppard, professeure de droit à McGill et directrice du Centre.

En plus de son travail universitaire, juridique et communautaire, madame Harbon rédige actuellement un livre pour enfants et un recueil de poésie.

À propos de la Fondation Trudeau

La Fondation Pierre Elliott Trudeau est un organisme de bienfaisance canadien, indépendant et sans affiliation politique, fondé en 2001 par les amis, la famille et les collègues de l’ancien premier ministre pour lui rendre hommage. En 2002, le gouvernement du Canada accordait un fonds de dotation de 125 millions de dollars à la Fondation, à la suite d’un vote unanime de la Chambre des communes. En outre, la Fondation bénéficie de l’appui de donateurs privés qui soutiennent des initiatives spécifiques.

À propos de l’Université McGill

Fondée à Montréal, au Québec, en 1821, l’Université McGill se classe comme chef de file parmi les universités canadiennes. McGill compte deux campus, 11 facultés, 11 écoles professionnelles, 300 programmes d’études et au-delà de 36 000 étudiants, dont 8 300 aux cycles supérieurs, originaires de plus de 150 pays. L’Université accueille au-delà de 7 200 étudiants étrangers, qui composent près de 20 pour cent de sa population étudiante. Près de la moitié de ses étudiants ont une langue maternelle autre que l’anglais – dont 6 200 francophones.

Pour plus de renseignements :

http://www.mcgill.ca/humanrights/aboutus/students/#CH

http://www.fondationtrudeau.ca/program/scholarships/current/2011/clarisharbon

 

Coordonnées

Contact: Tamarah Feder
Organisation: Services des relations avec les médias, Université McGill
Courriel:
Téléphone au bureau: 514 398-6754
Site de source: /newsroom
Classification: