Quick Links

À l’honneur : deux boursières en traduction

Nouvelles

Publié: 23 Mai 2013

Photo : Johanne Lamoureux, James Archibald, Jessica Vingerhoeds-Carbino

Montréal (mai 2013) - Un duo hors pair, affirmait James Archibald, directeur de l’Unité de formation en traduction et expression écrite, en présentant les récipiendaires des Bourses universitaires en traduction, cuvée 2012-2013, dans le cadre feutré du Cercle universitaire de l’Université McGill.

M. Archibald amorçait sa présentation par un bref historique de ces prix. En 2009, le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux du Canada sollicitait des propositions de bourses universitaires en traduction, en appui à la stratégie décrite dans la Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne. Les ententes, mises en œuvre au Québec en 2011, devaient permettre aux établissements d’enseignement supérieur d’attirer un plus grand nombre d’étudiants vers les programmes de traduction. Aujourd’hui, cet objectif a été atteint, a précisé l’Honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux. Donna Achimov, directrice du Bureau de la traduction, et Madame Ambrose ont toutes deux offert de chaleureuses félicitations aux boursières. On sait que les universités canadiennes forment actuellement d’excellents traducteurs, destinés à une industrie langagière des plus dynamiques, qui emploie aujourd’hui quelque 52 000 spécialistes aux quatre coins du Canada, selon une enquête menée par l’Association de l’industrie de la langue.                                                                            

Jessica Vingerhoeds-Carbino, récipiendaire de la bourse 2012-2013 remise dans le cadre du diplôme d’études supérieures en traduction dans la filière français-anglais est diplômée de l’Université Queen’s en littérature, sociolinguistique et italien ; elle détient d’ailleurs toute une brochette de prix et bourses. Dès l’obtention de son Certificat en traduction l’an dernier, elle s’inscrivait sans tarder au programme du Diplôme d’études supérieures en traduction.

Johanne Lamoureux, boursière dans la filière anglais-français, est diplômée en biologie, concentration physiologie et biochimie environnementales, de l’Université du Québec à Rimouski ; elle a occupé divers postes de chercheure et de technicienne avant de retourner à ses premières amours, à l’Université McGill : les langues et la traduction. Elle travaille actuellement au Centre de recherche sur le cancer Rosalind et Morris Goodman, à McGill, tout en poursuivant des études de deuxième cycle en traduction.

Chantal Brunette, Louise Delisle et Elona Ritchie, récipiendaires 2011-2012, qui ont vu leur bourse renouvelée pour une deuxième année, étaient elles aussi à l’honneur. Rappelons que toutes ces étudiantes sont inscrites au programme d’études supérieures en traduction de l’École d’éducation permanente de McGill.

L’École offre un certificat et un diplôme d’études supérieures en traduction pour les apprentis traducteurs intéressés par l’industrie de la langue.


Pour de plus amples renseignements, communiquer avec : M. Bryan Jim ou Mme Elana Trager :

T: 514 398-1484

bryan [dot] jim [at] mcgill [dot] ca 

ou

T: 514 398-2668

elana [dot] trager [at] mcgill [dot] ca

 

http://www.mcgill.ca/continuingstudies/fr/programmes-et-cours/traduction

Catégorie:
Site de source: /continuingstudies
Classification: