Quick Links

Inventer l'avenir

Nouvelles

Publié: 18 Oct 2007

Recherche mondiale, justice sociale et amélioration de l'expérience étudiante au cœur de la Campagne de financement McGill

L'Université McGill a donné aujourd'hui le coup d'envoi public à une vaste campagne de cinq ans, dont l'objectif initial de 750 millions de dollars est le plus important de toute campagne universitaire de financement dans l'histoire canadienne. La Campagne de financement McGill : Inventer l'avenir démarrera par une célébration d'une journée sur les deux campus de l'Université à Montréal. Les dollars philanthropiques réunis dans le cadre de la campagne permettront à l'Université d'attirer et de fidéliser les meilleurs talents au Québec, d'accroître l'accès à l'éducation de qualité et d'améliorer sa capacité à étudier des problèmes mondiaux cruciaux.

Comme l'a souligné la Professeure Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de McGill, « Un des faits méconnus au sujet de McGill est la manière dont elle a réussi, grâce à la passion et à la loyauté de ses professeurs, de son personnel, de ses étudiants et de ses anciens diplômés, à dépasser sa position de grande université canadienne pour devenir une grande université internationale. Fait étonnant, cela s'est produit avec un financement relativement limité comparativement aux établissements avec lesquels McGill rivalise à l'échelle mondiale. Notre mission est de corriger cet état de fait, et nous ne pourrions être plus enthousiasmés par les possibilités qui en découleront. »

La campagne sera coprésidée par l'ancien ambassadeur du Canada aux Nations Unies, Yves Fortier, par le sénateur Michael Meighen et par le président de GMP Securities, Eugene McBurney. Au cours des trois années précédant son lancement public, la campagne a déjà engrangé 325 millions de dollars.

Au lancement, trois généreux bienfaiteurs, Hydro-Québec, John McCall MacBain, ancien diplômé de McGill et fondateur de Trader Classified Media, et Michael Meighen, un des coprésidents de la campagne, ont fait des dons majeurs d'une valeur respective de 10 millions, 5 millions et 5 millions de dollars.

Le don d'Hydro-Québec, remis par Thierry Vandal, président et chef de la direction de la société, servira à financer des bourses d'études et des bourses de perfectionnement en génie, en sciences et en droit; à créer trois chaires de recherche dans les domaines de l'énergie éolienne et hydroélectrique, de l'énergie renouvelable et des prévisions météorologiques à très court terme; et à subventionner des recherches de pointe en droit du développement durable et en nanoingénierie.

Le don de 5 millions de dollars du sénateur Meighen pour le Fonds de dotation Kelly et Michael Meighen en conseillance et soutien à l'intention des étudiants aidera à mettre en œuvre les recommandations du récent Groupe d'étude de la principale sur la vie étudiante et l'acquisition de connaissances, qui cernait les services de conseillance aux étudiants et le soutien à l'éducation comme des volets où il est particulièrement nécessaire d'investir.

John McCall MacBain, diplômé de la Faculté des arts qui a agi en qualité de président de l'association des étudiants de premier cycle pendant ses études à McGill, ainsi que sa femme, Marcy McCall MacBain, ont versé 5 millions de dollars à McGill pour créer un programme de bourses d'études supérieures à la Faculté des arts pour encourager les étudiants à poursuivre leurs objectifs universitaires et professionnelles.

La campagne vise notamment à conforter la position de McGill en tant que fleuron mondial du Canada en recherche, en connaissances et en découvertes. Une évaluation stratégique des forces de l'Université en recherche a permis de cerner cinq domaines où le nouvel investissement accroîtra l'influence de McGill au Québec, au Canada et dans le monde : favoriser l'avancement en santé, développer l'égalité économique, stimuler l'innovation, protéger l'environnement et renforcer la culture et la société civile.

La Campagne de financement McGill sollicite le soutien des anciens diplômés et des amis de l'Université dans le monde entier afin de financer les priorités suivantes :

  • Attirer et fidéliser d'éminents professeurs : 248 M$
  • Attirer et soutenir des étudiants de premier plan aux 1er, 2e et 3e cycles : 190 M$
  • Transformer l'expérience étudiante : 49 M$
  • Construire l'infrastructure pour appuyer les meilleurs talents de McGill : 112 M$
  • Améliorer les programmes clés d'études et de recherche : 90 M$
  • Accroître le soutien aux bibliothèques aux fins de l'acquisition de connaissances et de la recherche : 24 M$
  • Appuyer les nouvelles priorités et les besoins en recherche : 37 M$

Vu la spécificité unique de McGill parmi les établissements d'enseignement postsecondaire en Amérique du Nord, ses besoins financiers sont exceptionnels. McGill est la seule université canadienne que le Times Higher Education Supplement classe parmi les 25 meilleures au monde pour la troisième année consécutive. C'est l'université canadienne la plus internationale, avec près de 19 pour cent de ses 33 000 étudiants provenant de 150 pays étrangers. McGill demeure toutefois profondément enracinée au Québec et au Canada : 57 pour cent des étudiants sont originaires du Québec, environ 24 pour cent viennent d'ailleurs au Canada et 6 000 sont francophones.

Depuis plus de 185 ans, l'Université McGill fait la démonstration de la valeur qu'elle attache à l'excellence en recherche et en enseignement dans le but d'améliorer la vie de citoyens de partout; un objectif auquel les chercheurs, les étudiants et les diplômés de McGill ont apporté leur pierre avec distinction, que ce soit au Québec, au Canada ou à l'étranger.

Sur le Web : Campagne de financement McGill

Site de source: /newsroom
Classification: