Quick Links

Des chercheurs de McGill reçoivent 3,3 M$ du fédéral

Nouvelles

Le programme du CRSNG vise à améliorer les compétences des étudiants aux cycles supérieurs et des postdoctorants et à faciliter leur transition vers le marché du travail
Publié: 16 Mai 2014

Deux chercheurs de l’Université McGill bénéficieront du plus récent octroi de subventions offertes dans le cadre du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Ils comptent parmi les chercheurs qui recevront des subventions totalisant plus de 14,8 millions de dollars, comme l’a annoncé aujourd’hui l’honorable Ed Holder, ministre d’État aux Sciences et à la Technologie, dans le cadre d’un événement qui s’est tenu à l’Université McGill.

L’un des chercheurs de McGill est le professeur Murray Humphries, du Département des sciences des ressources naturelles, qui étudie le développement durable du Nord. L’autre récipiendaire de McGill est le professeur Stephen Yue, directeur du Département de génie minier et des matériaux et de l’Institut de génie aérospatial de McGill.

Le programme FONCER vise à améliorer le contexte dans lequel se déroulent le mentorat et la formation d’étudiants aux cycles supérieurs et de postdoctorants en leur donnant l’occasion de perfectionner leurs compétences professionnelles, ainsi que leurs compétences en matière de communication et de collaboration, et de leur permettre d’acquérir une expérience qui leur servira tant dans un milieu de recherche universitaire que dans un milieu non académique. Il vise principalement à offrir un cadre pratique qui constitue une valeur ajoutée au milieu de formation de l’université en vue de mieux préparer les chercheurs à leur future carrière au sein de l’industrie, du gouvernement ou du milieu universitaire.

« Le programme FONCER permet aux universités d’offrir un environnement au sein duquel les chercheurs de la prochaine génération seront davantage en mesure d’acquérir les compétences nécessaires pour mettre à profit leur créativité dans une multitude de milieux de travail. Ils seront ainsi mieux outillés pour faire en sorte que les résultats de leur recherche se traduisent en applications concrètes au bénéfice de l’ensemble de la société, affirme la professeure Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill. Nous tenons à remercier le gouvernement du Canada pour son appui dans le cadre du programme FONCER du CRSNG et à féliciter les équipes dirigées par les professeurs Humphries et Yue. »

À propos des projets dirigés par l’Université McGill

« Alors que l’activité industrielle connaît un nouvel essor dans les régions septentrionales du Canada, qu’il s’agisse d’exploration des minéraux et de développement minier au Nunavut ou de foresterie commerciale dans le nord de l’Alberta, nous devons nous préparer à exploiter nos ressources de façon écologique et durable », souligne le professeur Humphries, qui dirige le programme FONCER pour l’amélioration de la prospérité du Canada par l’évaluation, la surveillance et la gestion novatrices de l’environnement (1 650 000 $).

Les diplômés admis au programme recevront une formation de base et réaliseront leur thèse ou leur maîtrise en sciences de l’environnement (conservation, aménagement de la faune, écologie, biodiversité et hygiène du milieu). Ils effectueront également des stages auprès d’industries, d’agences gouvernementales et d’organismes autochtones. « Le développement du Nord est comparable à un triangle dont les trois sommets sont l’industrie, le gouvernement et les organismes autochtones; les solutions durables en occupent le centre. Le temps judicieux consacré à chacun de ces sommets permettra à nos stagiaires d’acquérir les connaissances et de nouer les liens nécessaires pour apporter tout au long de leur carrière une contribution essentielle au terreau fertile qui se trouve au centre du triangle », précise le professeur Humphries.

Ancré à la fois à l’Université McGill et à l’Université de l’Alberta, le programme FONCER vise à assurer la formation de la prochaine génération de consultants en ressources naturelles, de gestionnaires, de spécialistes en aménagement du territoire et de décideurs afin qu’ils soient prêts à passer à l’action pour améliorer la position concurrentielle du Canada et en asseoir la réputation à titre de pays qui s’emploie à développer ses ressources naturelles de manière efficiente tout en maintenant des normes environnementales rigoureuses.

Le programme FONCER pour la fabrication concurrentielle dans l’industrie aérospatiale : technologie et conception (1 650 000 $) est dirigé par l’Institut de génie aérospatial de McGill, en collaboration avec le Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ). Ce programme de formation permettra de préparer les étudiants en génie aux cycles supérieurs à joindre directement l’industrie après avoir réalisé leurs projets universitaires, contribuant ainsi à maintenir et à renforcer la présence du Canada au sein de l’industrie aérospatiale mondiale.   

Le CRIAQ, organisme sans but lucratif créé en 2002 grâce à l’appui financier du gouvernement du Québec, « a contribué avec succès à favoriser les interactions entre les universités et l’industrie aérospatiale dans le domaine de la recherche, indique le professeur Yue. Toutefois, jusqu’à tout récemment, les universités ne se souciaient pas particulièrement de recourir aux programmes de recherche pour assurer la formation d’ingénieurs prêts à se joindre à l’industrie. Ce nouveau programme FONCER changera cette dynamique et incitera l’industrie à embaucher davantage de diplômés une fois leur projet de recherche terminé. »    

Le programme permettra aux étudiants de développer un large éventail de compétences personnelles et professionnelles et d’acquérir une meilleure compréhension de la conception aérospatiale et des processus de production grâce à une série d’ateliers et de séminaires dont plusieurs seront offerts par l’industrie aérospatiale. Un stage de travail où les étudiants seront encadrés par des mentors pendant au moins quatre mois viendra clôturer le programme.

 

Pour plus d’information sur le programme FONCER du CRSNG :

http://www.nserc-crsng.gc.ca/professors-professeurs/grants-subs/create-foncer_fra.asp

Coordonnées

Contact: Julie Fortier
Organisation: Directrice adjointe, Relations avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-398-6751
Catégorie:
Site de source: /newsroom