Quick Links

Des chercheurs de McGill lauréats de trois grands prix universitaires sur cinq

Nouvelles

Publié: 11 Mai 2009

Les Fiducies Killam honore des travaux de recherche en sciences de la santé, génie et littérature française

Les Fiducies Killam honore des travaux de recherche en sciences de la santé, génie et littérature française

Des professeurs de l’Université McGill ont remporté trois des cinq Prix Killam de 100 000 dollars accordés chaque année à des chercheurs canadiens qui se sont distingués dans les domaines des sciences de la santé, des sciences naturelles, du génie, des sciences sociales et des sciences humaines.  Les prix sont décernés par le Conseil des Arts du Canada de la part des Fiducies Killam.

Les professeurs Philippe Gros, titulaire de la Chaire James McGill de biochimie au Centre de recherche sur le cancer Rosalind et Morris Goodman, Wagdi G. Habashi, du Département de génie mécanique, et François Ricard, titulaire de la Chaire James McGill sur la littérature québécoise et le roman moderne au Département de langue et littérature françaises, ont reçu leur prix à l’occasion d’une cérémonie qui s’est tenue dans le nouveau Complexe des sciences de la vie de l’Université.

« Nous sommes extrêmement fiers de ces éminents chercheurs, qui ont tous reçu un grand nombre de prix au cours de leur remarquable carrière », a déclaré la principale et vice-chancelière de l’Université McGill, la professeure Heather Munroe-Blum. « L’Université se joint à moi afin de leur offrir nos plus sincères félicitations pour cette prestigieuse marque de reconnaissance quant aux exploits qu’ils ont accomplis. Ces chercheurs s’ajoutent à une longue liste de lauréats mcgillois d’un Prix Killam, liste qui s’allonge au fil des ans, et nous sommes évidemment très heureux de constater que les recherches réalisées à l’Université continuent de remporter de nombreux prix. Nous sommes aussi très reconnaissants envers les Fiducies Killam pour le soutien généreux qu’elles offrent à la recherche avancée au Canada. Par le biais de prix et de bourses, le Programme Killam procure des avantages substantiels à nos meilleurs professeurs et chercheurs. »

Membre de la Société royale du Canada, le professeur Gros a effectué des travaux de pointe en génétique et a dirigé une équipe de recherche qui a identifié le gène causal du spina-bifida, la deuxième malformation congénitale la plus courante chez l’humain. Philippe Gros a été le premier à isoler la famille des gènes de résistance pléïotropique, qui confère aux cellules cancéreuses une résistance à plusieurs médicaments. Ses recherches ont aussi mené à l’identification de nouveaux gènes qui rehaussent la réceptivité au paludisme.

Le professeur Habashi, lui aussi membre de la Société royale du Canada et sommité internationale en simulation dynamique des fluides, a mis au point d’efficaces approches en mathématiques appliquées permettant de résoudre un large éventail de problèmes complexes en aéronautique pour les moteurs d’avion, d’hélicoptère et d’avion à réaction. Dans le domaine du givrage en vol, susceptible de causer des situations dangereuses, sa démarche a conduit au développement d’un logiciel utilisé mondialement par l’industrie aérospatiale.

La vaste contribution du professeur Ricard à l’histoire littéraire québécoise le place au rang des principaux historiens de la société canadienne contemporaine. La biographie qu’il a écrite sur l’auteure canadienne Gabrielle Roy lui a valu une vive reconnaissance pour le travail de recherche remarquable qu’il y a consacré, son souci du détail ainsi que l’importance que son ouvrage représente pour l’histoire littéraire québécoise et canadienne. Membre de la Société royale du Canada, il est aussi lauréat du Prix du Gouverneur général.

Les Prix Killam, lancés en 1981, sont financés grâce à des fonds provenant d’un don fait au Conseil des Arts du Canada par madame Dorothy J. Killam à la mémoire de son époux Isaak Walton Killam. Ces prix honorent d’éminents chercheurs et scientifiques canadiens œuvrant au sein d’entreprises privées, d’organismes gouvernementaux ou d’universités. À sa création en 1957, le Conseil des Arts avait pour mandat de soutenir à la fois les arts et la recherche scientifique. Bien que ce mandat ait changé avec la mise sur pied de conseils de recherches distincts, le Conseil des Arts continue d’administrer le Programme Killam. Au 31 mars 2008, le Fonds Killam du Conseil des Arts était évalué à 64,6 millions de dollars. Les Fiducies Killam, qui financent des bourses d’études et de recherche dans quatre universités canadiennes, un institut de recherche et le Conseil des Arts, sont évaluées à environ 400 millions de dollars.

Sur l'internet : Plus tard aujourd'hui, il y aura une webdiffusion de l'évènement sur le site internet de McGill, www.mcgill.ca.

Coordonnées

Contact: Douglas Sweet
Organisation: Service des relation avec les médias
Courriel:
Téléphone au bureau: (514) 398 - 6752
Site de source: /newsroom
Classification: