Quick Links

ann e. clarke

Les traitements ne déclencheraient pas de cancer

Montréal, le 24 janvier 2013 – Les personnes qui prennent des immunodépresseurs pour traiter le lupus n’augmentent pas nécessairement leur risque de développer le cancer, selon les résultats d’une nouvelle étude internationale menée par des scientifiques de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM). Cette étude de grande envergure qui a été publiée ce mois-ci dans Annals of the Rheumatic Diseases, dissipe les craintes existant depuis longtemps sur le lien entre les médicaments pour le traitement du lupus et le cancer.
Ven, 2013-01-25 12:42

Le lupus érythémateux disséminé (LED), communément appelé lupus, est une maladie auto-immune qui se produit lorsque les cellules du système immunitaire commencent à attaquer des tissus sains comme la peau, les articulations, les reins et le cerveau, résultant à l'inflammation et aux lésions. Cette maladie touche environ un Canadien sur 2 000, et plus particulièrement des femmes.

Coordonnées

Contact: Julie Robert
Organisation: Communications – Recherche, Affaires publiques et Planification stratégique, Centre universitaire de santé McGill
Courriel:
Téléphone au bureau: 514-934-1934 (ext. 71381)
Catégorie:
Site de source: /newsroom