Quick Links

Le chancelier

Michael A. Meighen

Responsabilités

Le chancelier est le dirigeant en titre de l’Université McGill et membre d’office du Conseil des gouverneurs. Il préside les cérémonies de collation des grades et représente l’Université lors d’événements à caractère officiel.

Biographie

Le lien qui unit l’honorable Michael A. Meighen, c.r., à l’Université McGill s’est noué il y a de cela un demi-siècle lors de ses études de baccalauréat en 1960. Ayant grandi au sein d’une famille où le droit et la politique occupent depuis de longues années un rôle de grande importance, il suit les pas de son père et de son grand-père, Arthur Meighen, neuvième premier ministre du Canada. En 1963, il obtient un diplôme de maîtrise en droit de l’Université Laval et entreprend une éminente carrière en Ontario et au Québec.

Son parcours juridique connaît son apogée en 1985, alors qu’il occupe les fonctions de conseiller juridique conjoint à la Commission d’enquête sur les criminels de guerre au Canada, sous la direction du juge en chef Jules Deschênes de la Cour supérieure du Québec. Michael Meighen amorce une carrière politique active en 1974, en tant que président national du Parti progressiste-conservateur du Canada. À l’issue de sa participation à la Commission Deschênes, M. Meighen est nommé au Sénat canadien en septembre 1990 par le premier ministre Brian Mulroney, où il siège jusqu’à sa retraite, en février 2012.

L’année de sa nomination au Sénat, Michael Meighen s’associe à la firme d’avocats Meighen Demers, laquelle fusionne avec le cabinet Ogilvy Renault en 2001. Il pratique d’ailleurs toujours dans ce cabinet, aux côtés du très honorable Brian Mulroney et de l’ancien juge en chef du Québec, Pierre A. Michaud. M. Meighen a par ailleurs siégé au conseil d’administration de nombreuses sociétés publiques et d’organismes sans but lucratif.

Michael Meighen préside la Fondation familiale T. R. Meighen, créée par son père en 1969. À ce titre, il a alloué au-delà de 31 millions de dollars issus de la philanthropie à divers organismes, dont le Centre de toxicomanie et de santé mentale, l’Institut pour l’étude du développement de l’enfant et l’Institut canadien de recherches avancées. Nombre de dons ont également été versés à des universités. À cet égard, la Fondation affecte des bourses de recherche aux universités du Nouveau-Brunswick, Western Ontario et McGill.

Au fil des ans, monsieur Meighen a préservé le lien qui l’unit à son alma mater, notamment en sa qualité de membre du Conseil des gouverneurs, du Conseil des fonds et du Comité directeur de la campagne de financement dont, à titre de coprésident, il a inspiré les diplômés et amis de McGill à fournir leur appui en versant un don exceptionnel de cinq millions de dollars.

Sa feuille de route à titre d’avocat, de politicien et de philanthrope témoigne avec éloquence de sa détermination et de son dévouement exceptionnels. Michael Meighen affiche un parcours exemplaire quant aux services qu’il fournit à la société, comme en fait notamment état son rôle dans la poursuite en justice de criminels de guerre, la présidence de comités sénatoriaux, la participation au conseil d’établissements d’enseignement universitaire, de regroupements consacrés aux arts, d’organismes de bienfaisance et d’agences vouées à la conservation.