Quick Links

Professionnalisme

Le double rôle du médecin – soignant et professionnel – est lié par des codes d’éthique qui gouvernent le comportement et qui sont rendus possibles grâce à la science. Faire partie d’une profession entraîne un contrat sociétal. La profession bénéficie d’un monopole sur l’utilisation d’une banque de connaissances et le privilège de s’auto-réglementer et, en échange, garantit à la société compétence professionnelle, intégrité et prodigation d’un service altruiste.
Cruess, S.R., Johnston S. & Cruess R.L., 2004.

Le professionnalisme, en tant que matière, doit être enseigné explicitement. Cela nécessite que l’institution en accepte une définition qui, à son tour, doit être endossée à la fois par les étudiants et le corps professoral. La définition détermine ce qui sera enseigné, ce à quoi l’on s’attend et ce qui sera évalué.
Cruess, R.L. 2006

Les docteurs Richard et Sylvia Cruess, ainsi que certains membres du Centre d’éducation médicale, ont examiné comment nous enseignons le professionnalisme au premier cycle, aux cycles supérieurs et au niveau du perfectionnement professionnel. Ils ont aussi étudié comment nous évaluons le professionnalisme et la nécessité pour les institutions médicales de définir ce qu’elles attendent de la part de leurs étudiants, de leurs résidents et des membres de leur corps professoral lorsqu’ils manifestent leur professionnalisme.

Un outil utilisé pour évaluer le professionnalisme, appelé exercice de mini-évaluation du professionnalisme (P-MEX), a été mis au point par les docteurs Richard et Sylvia Cruess, la professeure Yvonne Steinert et des collègues de l’Université de Toronto.

Pour consulter la liste des récentes publications des membres du Centre sur le sujet, veuillez cliquer ici [.doc].