Quick Links

Mythes et réalités

Mythe : le Service de planification de carrière est un service de placement.
Réalité : notre mission est d'inspirer les étudiants, de les accompagner dans l'examen de leurs options de carrière et d'améliorer leur employabilité par l'acquisition de techniques de gestion de carrière qui les serviront durant toute leur vie; à cette fin, nous nous employons :

  • à créer un environnement dynamique axé sur les besoins des étudiants où la formation en développement de carrière est accessible à tous;
  • à diriger l'intégration de l'information scolaire et professionnelle et de l'éducation expériencielle dans la vie universitaire à McGill et à en promouvoir les avantages auprès des étudiants;
  • à fournir d'excellents programmes, ressources et activités de développement de carrière et de recherche d'emploi;
  • à développer un réseau de soutien à l'intention des professeurs et des membres du personnel de McGill, ainsi que de nos diplômés, ici et de par le monde.

Mythe : l'aide fournie par le Service de planification de carrière ne concerne que la préparation de C.V. et la publication d'offres d'emploi.
Réalité : l'aide fournie par le Service de planification de carrière concerne tous les aspects de la planification et de la prospection de carrière et de la recherche d'emploi. Cliquez ici pour tout savoir sur ce qui attire les étudiants au Service de planification de carrière!


Mythe : le Service de planification de carrière n'est utile qu'aux étudiants de dernière année.
Réalité : même si les étudiants de 1re année ne pensent pas déjà nécessairement à une « carrière », ils devront probablement se trouver des emplois d'été, du travail à temps partiel ou des stages durant leurs trois ou quatre années d'études, et commenceront sans doute dès lors à envisager différents cheminements de carrière. Nous recommandons vivement aux étudiants de commencer tôt leur prospection et leur planification de carrière et de se prévaloir pleinement de nos ressources. Notre publication Quick Guide To Planning Your Future présente un très bon aperçu du processus suggéré.


Mythe : une formation universitaire et une solide moyenne pondérée sont tout ce qu'il faut pour se trouver un bon emploi.
Réalité : les employeurs ne fondent pas leurs décisions d'embauche uniquement sur les notes et le diplôme obtenus; ils s'intéressent au dossier d'ensemble et notamment aux compétences transférables et à l'expérience pertinente acquise grâce aux emplois à temps partiel, aux emplois d'été, au travail bénévole et aux activités parascolaires.


Mythe : un diplôme avec majeure dans un domaine dépourvu de toute dimension « pratique » limite les choix de carrière.
Réalité : certains diplômes et majeures sont certes axés sur des carrières précises (comptabilité, génie), mais la plupart des majeures, particulièrement celles offertes par les Facultés des arts et des sciences, permettent aux étudiants d'acquérir un vaste éventail de compétences transférables dans de nombreux types de carrière. Pour le choix d'une majeure, nous recommandons aux étudiants d'accorder le plus d'importance à leur intérêt et à leurs aptitudes pour un domaine, car les étudiants enthousiastes et passionnés sont plus susceptibles d'exceller et de communiquer leur intérêt et leur enthousiasme à des employeurs potentiels ou à des comités d'admission.


Mythe : les études de cycle supérieur mènent à de meilleurs choix de carrière.
Réalité : les études de cycle supérieur sont certes une option très valable pour certains étudiants, mais elles ne sont pas la seule voie vers de bons emplois et la réussite professionnelle et personnelle. Elles sont un passage obligé vers certaines carrières (professeur, psychologue, etc.), mais quantité de carrières s'ouvrent aussi aux détenteurs d'un baccalauréat. Dans de nombreux domaines, l'expérience est plus valorisée que le diplôme. De plus, la vaste majorité des emplois où la demande de personnel est actuellement très élevée au Québec n'exigent aucune formation de cycle supérieur.


Mythe : très peu d'étudiants se trouvent un emploi par l'entremise de notre service.
Réalité : beaucoup d'étudiants trouvent un emploi par le biais indirect du Service de planification de carrière, où ils découvrent de nouvelles idées, de nouvelles options et de nouvelles ressources, grâce aux contacts noués à l'occasion de nos salons de l'emploi, de nos activités et des entrevues auxquelles ils participent sur le campus.

Étiquettes: 

Suivre Service de planification de carrière (CaPS) sur: