Visit to Parliament in Ottawa
Les étudiants et les responsables du cours RELG 550, un cours intensif sur les droits de la personne et des minorités religieuses organisé avec la collaboration de la Fondation pour la foi Tony Blair, visitent le Parlement, à Ottawa.

Améliorer les bourses des études interconfessionnelles

Ces jours-ci, la religion et le conflit semblent trop souvent indissociables. Tandis que les modèles de mondialisation et de migration rapprochent comme jamais les cultures et les religions du monde, la compréhension de la foi – ses structures, ses principes, ses partisans et ses motivations – est essentielle afin d’assurer un avenir pacifique, ouvert et prospère.

Heureusement, grâce au travail effectué à la Faculté d'études religieuses, McGill joue un rôle important dans l’avancée du savoir, de l’enseignement, du dialogue et de la sensibilisation dans le domaine des études interconfessionnelles. De généreux donateurs ont été essentiels pour y parvenir.

La Fondation Patrick et Barbara Keenan assure l’avenir des bourses en études religieuses au moyen d’un don de cinq millions de dollars, soit le plus important don à la Faculté au cours des 65 années de son histoire, afin de contribuer à l’avancée des études interconfessionnelles.

L’appui de la Fondation permettra à la Faculté de créer la dotation de la Chaire Barbara et Patrick Keenan des études interconfessionnelles, par le truchement de laquelle un spécialiste mondial sera en mesure d’étudier l’interaction entre les religions du monde. Les fonds seront aussi employés pour lancer un nouveau cours de premier cycle sur les religions du monde et les cultures qu’elles engendrent, pour mettre sur pied des bourses de stage destinées aux étudiants du premier cycle, en plus de bourses de recherches et de bourses de thèses renouvelables destinées aux étudiants des cycles supérieurs, et pour prendre en charge la tenue de conférences universitaires.

Haley Dinel, étudiante en théologie et vice-présidente, Affaires universitaires, de l’Association des étudiants de l'Université McGill, affirme que l’aide des Keenan aura une incidence considérable sur la vie des étudiants. « Ce don jette les bases d’une approche interdisciplinaire qui permet aux étudiants de prendre réellement part au monde de façon tangible, explique-t-elle. Il forme un lien entre l’enseignement, l’apprentissage et la recherche en milieu universitaire et le monde réel en appliquant cette connaissance de manière significative. »

De plus, la Fondation de la famille Birks contribue elle aussi à élargir la compréhension des religions. Son généreux don, versé en 2012, a servi à organiser le Birks Forum on the World’s Religions and Public Policy. Ce forum réunit des universitaires, des spécialistes en matière de politique publique et la population dans le but de se pencher sur des questions concernant le rôle en constante mutation et l’incidence de la religion au cœur d’une société globale.

L’objectif de ce don est d’entamer un dialogue dans la communauté élargie et de favoriser une interaction constructive entre les chefs religieux et les représentants clés du gouvernement, de l’industrie et des secteurs du droit et des soins de santé.

Dans le cadre du premier partenariat de ce genre au Canada, la Faculté s’est jointe à la Fondation pour la foi Tony Blair afin d’entreprendre le projet intitulé Initiative in the World’s Religions and Globalization, grâce à l’apport généreux de plusieurs donateurs importants, dont la Fondation de la famille McBurney.

Cette initiative cherche à approfondir la compréhension des religions du monde et les relations entre ces dernières et les changements sociaux, politiques, économiques et juridiques engendrés par la mondialisation. Elle contribue beaucoup aux efforts de sensibilisation aux religions et à la tolérance, notamment par l’entremise de nouvelles études, d’un cours de premier cycle interdisciplinaire sur la religion et de la mondialisation, d’une série de conférences présentées par des boursiers internationaux et d’un programme d’été portant sur les droits de la personne et des minorités religieuses.

« Ce partenariat a déjà offert à nos étudiants la possibilité de rencontrer quelques-uns des plus brillants cerveaux du monde qui participent aux enjeux importants touchant à tant d’aspects de nos vies, mentionne la professeure Ellen Aitken, doyenne de la Faculté d'études religieuses. Nous sommes impatients que nos étudiants développent leurs propres compétences de leadership et espérons les aider grâce aux nouvelles recherches en cours et à un enseignement prospectif selon un point de vue purement canadien. »