Liboria Marsala, lauréate d’une Bourse d’études du leadership Marcel A. Desautels.

Ouvrir la voie aux études supérieures

Les coûts de la vie étudiante grimpent rapidement. Les droits de scolarité, les frais de réinstallation, le loyer ainsi que les dépenses liées à la nourriture, aux livres et aux fournitures, autant de soucis budgétaires qui peuvent susciter la panique chez les étudiants. Certains étudiants talentueux ne sont même pas en mesure de joindre les deux bouts. Cependant, grâce au soutien philanthropique accru destiné aux bourses d’études, McGill est bien plus près de son objectif, soit que tous les étudiants méritants puissent fréquenter l'Université peu importe leur situation financière.

Certaines bourses contribuent beaucoup à aider les étudiants de Colombie-Britannique, d’Alberta et de Saskatchewan qui entament leur première année à McGill, notamment, le programme de bourses d’études « Le meilleur de l’Ouest ». Ce dernier a été créé en 2008 grâce à un don de un million de dollars de Richard Walls, Ph. D. (1978), et de Carolina J. Walls, B. Sc. (1985). D’autres généreux donateurs de l’Ouest canadien y contribuent également.

« C’était un honneur immense que de recevoir cette bourse, mentionne l’étudiante en sciences Marina Smailes, titulaire d’une bourse d’études générale inaugurale "Le meilleur de l’Ouest". Sans cette bourse, je n’aurais pas été en mesure de voyager d’un bout à l’autre du pays et de vivre loin de chez moi. Mon séjour à McGill a complètement changé ma vie. »

Les bourses d’admission aident également les futurs étudiants les plus doués qui requièrent un soutien financier afin de pouvoir se concentrer sur leurs études, élargir leurs horizons en participant à la vie de campus ou en faisant du bénévolat et tirer le maximum de leur séjour à McGill. Notamment, les bourses d’admission en médecine, en gestion et en arts de la famille Heller ont été créées à cette fin par William J. Heller, B. Com. (1978).

Les bourses destinées aux études en cours sont aussi essentielles pour récompenser les étudiants de leurs réalisations scolaires exceptionnelles tandis qu’ils étudient à McGill. Un généreux fonds de dotation a été mis sur pied par Marcel Desautels, LL. D. (2007), dans le cadre d’un don de 22 millions de dollars en 2006. Ce fonds aide les étudiants de premier cycle méritants de la Faculté de gestion Desautels.

Au cours des deux dernières années, l’Université a augmenté de près de 10 % le montant global de l’aide offerte aux étudiants de premier cycle. Il s’agit d’une stratégie simple : la réduction du fardeau financier des étudiants les aide à atteindre un plus grand nombre de leurs objectifs et à exceller dans leurs études.

« Une bourse d’études constitue une aide concrète à tout étudiant qui choisit de fréquenter une éminente université comme McGill, explique Morton Mendelson, vice-principal exécutif adjoint (Vie étudiante et apprentissage). Ces bourses ont une incidence énorme sur les vies des étudiants méritants. »

C’est d’ailleurs ce qui a motivé l’homme d’affaires montréalais David Moyse à instaurer la bourse d’études en guitare David Moyse, dorénavant remise chaque année à l'École de musique Schulich. « Je veux aider les étudiants en musique, afin qu’ils n’aient pas à s’inquiéter au sujet de leurs finances et qu’ils puissent exercer leur art. »