Aidons les étudiants à aider les étudiants

La Faculté des arts de McGill est la plus grande de l’Université, et les nouveaux étudiants ont parfois du mal à s’y retrouver. Il y a des conseillers professionnels pour leur expliquer entre autres les exigences relatives à l'obtention d’un diplôme et le processus d’inscription aux cours, mais chacun des conseillers doit s’occuper de quelque 1 300 personnes. Heureusement, les étudiants qui ont besoin d’aide peuvent se tourner vers un service offert par leurs pairs : le Programme de conseillers pour les étudiants en arts.

Les dons faits au Fonds de développement du doyen de la Faculté des arts, pendant la Campagne de financement McGill, ont servi à financer le programme, projet unique visant à former les étudiants en fin de premier cycle pour qu’ils aident leurs compagnons d’études. « Grâce aux dons philanthropiques, le programme s’est transformé en projet d’action communautaire, où l’on est bien au fait de l’expérience étudiante », dit Nellie Voudouris, B.A. 1990, conseillère à la Faculté des arts.

Les conseillers du programme sont en effet outillés pour conseiller les étudiants aux prises avec un éventail de problèmes courants. « Les étudiants, en particulier ceux qui sont nouveaux à McGill, se sentent plus à l’aise de parler avec d’autres étudiants, qui ont fait l’expérience de la vie à l’Université », explique Luke Powers, qui étudie l’anglais et conseille les étudiants en arts depuis 2011.

Luke Powers et ses collègues répondent en personne, au téléphone et sur les médias sociaux à des questions concernant tous les aspects de la vie sur le campus. « Les conseillers professionnels donnent souvent aux étudiants davantage de renseignements factuels, mais les gens du Programme de conseillers pour les étudiants en arts leur offrent un point de vue personnel, basé sur leur propre expérience de McGill. »

Son poste de conseiller a appris à Luke Powers comment s’orienter à l’Université, et comment résumer les renseignements importants. Il lui a également permis d’améliorer son entregent. « Parfois, les étudiants viennent nous voir parce qu’ils vivent des situations compliquées et ne savent pas quoi faire, dit-il. Nous sommes là pour les aider à trouver une solution et les convaincre que tout va s’arranger. »