Ian and Helgi Soutar, during a roundtable discussion with BCom students about career preparation.

Faire le pont entre les cours et la carrière

« Nos étudiants se préoccupent non seulement de recevoir une bonne éducation, mais également de ce qu'ils feront de cette éducation, affirme Marie-José Beaudin, directrice générale du Centre de carrières Soutar de la Faculté de gestion Desautels. C’est pourquoi nous avons créé différents réseaux pour les aider à intégrer le monde du travail et à trouver la carrière de leur choix. »

Les efforts de Mme Beaudin sont solidement appuyés par un don d’un million de dollars d’Ian Soutar, B.Ing., 1958, et d'Helgi Soutar, B.Sc., 1958, ainsi que par des dons importants de Donald Lewtas, B.Com., 1975, et des membres du Comité consultatif de la Faculté de gestion Desautels, qui l’ont aidée à doubler le nombre de conseillers au premier cycle au cours des cinq dernières années, à accroître les relations avec des employeurs partout au Canada et dans le monde et à mettre sur pied des processus pour veiller à ce que les étudiants commencent à se préparer à la carrière dès le début de leurs études.

« Je garde un excellent souvenir de mon passage à McGill en tant qu'étudiant, affirme M. Soutar, membre fondateur du groupe d'investissement MSBi (maintenant iNovia Capital). Et je souhaite à tous d’en tirer le maximum, tout comme moi. »

Les étudiants de premier cycle peuvent maintenant tirer profit de l’expertise de conseillers et participer à des ateliers du Centre de carrières Soutar (près de 200 ateliers ont été organisés l’an dernier) pour tracer leur cheminement professionnel et s’y préparer. Ils s’informent de toutes les possibilités offertes en participant aux séries d’ateliers de découverte sur les professions, qui comprennent des séminaires, des conférences et des présentations sur différentes industries et divers secteurs. Le portail en ligne du baccalauréat en commerce lancé récemment comporte aussi de l’information sur une foule de sujets comme les études de cas, l’entrepreneuriat, le financement, le mentorat et les stages. « Ainsi, les étudiants trouvent tout ce dont ils ont besoin en un seul endroit », explique Mme Beaudin.

De plus, le Centre de carrières Soutar a recruté d’anciens étudiants pour qu’ils effectuent du mentorat auprès d’étudiants du premier cycle afin de partager avec eux leurs connaissances et de les aider à définir leurs intérêts et à trouver des stages. « Nous voulons nous assurer que tous les étudiants du baccalauréat en commerce décrochent un stage », affirme-t-elle.

Les étudiants du programme de maîtrise en administration des affaires reçoivent des services et des conseils d’experts semblables, et leur programme comprend une rigoureuse composante liée à la carrière appuyée par le Centre de carrières Soutar, ce qui explique en partie l’impressionnant taux de placement de 95 %, le meilleur au Canada et parmi les meilleurs du monde. De la même façon, les niveaux de rémunération après l’obtention du diplôme comptent parmi les plus élevés au Canada. « Nous enseignons aux étudiants à découvrir toutes les ressources qui s’offrent à eux et à en tirer profit, affirme Mme Beaudin. Nous voulons leur fournir tous les outils nécessaires. »