Pour notre santé : former les prochains leaders des sciences de la santé

Des statistiques alarmantes démontrent que le trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (THADA) touche environ un enfant sur 20 au Canada. S’ils ne sont pas traités, ces enfants peuvent avoir des difficultés d’apprentissage et devenir hyperactifs, de même que développer des problèmes plus inquiétants ultérieurement dans leur vie, notamment une toxicomanie et d’autres problèmes de santé mentale.

Au cours des études doctorales en réadaptation qu’elle poursuivait à l’Université McGill , Marie Brossard-Racine, Ph.D. 2012, a mené d’importantes recherches sur les enfants atteints de THADA. Grâce au soutien d’une bourse Richard et Edith Strauss, elle a grandement pu faire avancer son projet, dont l’objectif consistait à mieux comprendre la relation entre l’attention, les fonctions motrices et la performance dans chaque activité, dont l’écriture, parmi les enfants atteints de THADA. Les projets comme celui de Mme Racine sont essentiels pour trouver des solutions afin d’aider à traiter le THADA.

« Pour moi, la bourse Richard et Edith Strauss a été plus qu’une source de financement, commente-t-elle. Lorsque je l’ai reçue, j’ai senti que le comité des études supérieures croyait à mon potentiel de future chercheuse indépendante, ce qui m’a donné plus de certitude quant à mon choix de carrière et a accru la confiance en mes capacités. »

Au total, huit bourses Richard et Edith Strauss ont été créées à la Faculté de médecine grâce à la générosité de la Fondation canadienne Richard et Edith Strauss. Les bourses contribuent à accomplir la mission de la Faculté en matière d’enseignement, de recherche et de prestation de soins de santé tout en offrant des possibilités aux étudiants doués.

De plus, la Fondation Cole collabore avec la Faculté de médecine pour éradiquer la maladie. Le plus récent don de la Fondation permet de soutenir non seulement les scientifiques de l’Université McGill mais aussi ceux l’Université de Montréal et de l’Institut national de la recherche scientifique – Institut Armand-Frappier de l’Université du Québec. L’engagement comprend la remise de bourses pour financer la recherche dans les domaines de la leucémie et du lymphome chez les enfants et les jeunes adultes.

« Ce soutien de la Fondation Cole vient considérablement appuyer les jeunes scientifiques de Montréal qui concentre leur travail sur la leucémie et le lymphome chez les enfants et les jeunes adultes, indique Dr David Eidelman, vice-principal, Santé et affaires médicales, et doyen de la Faculté de médecine. Grâce à la recherche menée dans les universités et institutions affiliées, nous continuons de progresser dans notre combat contre la maladie, malgré le contexte économique actuel. Le soutien de la Fondation constitue un appui inestimable à ces efforts. »