Quand un professionnel vous prête main-forte

L’École d’éducation permanente de l’Université McGill donne depuis longtemps la chance aux apprenants d’explorer de nouvelles options de carrière. Grâce à une série d’ateliers qui ont pu être mis sur pied à l'aide de ses généreux donateurs, elle offre maintenant aux étudiants des moyens encore plus efficaces d’avoir un avantage concurrentiel.

« Nous savons depuis un moment qu’en raison de la nature des adultes qui étudient ici, nous devons élargir certains des services que nous proposons », affirme Gianna Giardino, B.Com 1986, gestionnaire principale, Service aux clients de l’École d’éducation permanente.

C’est ce qu’a fait l’École d’éducation permanente pendant la Campagne de financement McGill. En plus d’organiser des ateliers portant sur des sujets comme l'exploration de carrière et la recherche d’emploi, elle a tenu une séance d’introduction à LinkedIn pour montrer aux étudiants comment utiliser ce populaire réseau social. Elle a en outre lancé Nouveaux départs, série d’ateliers conçue pour aider les étudiants qui ont étudié à l’étranger à trouver un emploi adapté à leurs compétences et à leur expérience. Finalement, elle a animé La voie vers la réussite personnelle, qui a fourni aux nouveaux arrivants des idées pour mieux s’intégrer au sein de la société.

M. Gerson Vineberg, D.P.A 1981, avait des objectifs semblables en tête lorsqu’il a décidé de donner chaque année à l’École d’éducation permanente. « J’ai décidé de verser mon don à l'École d’éducation permanente pour aider les étudiants à mieux savoir où ils s’en vont, déclare M. Vineberg. Peu importe leur niveau de scolarité, ils ont besoin de parler à quelqu’un qui peut leur indiquer la voie à suivre et les épauler pendant cette difficile transition de l'école au marché du travail. »

M. Paul Leong, B.Com 1981, a également aidé à long terme l’École, en y créant le premier fonds de dotation visant à soutenir les services de consultation, de transition de carrière et d’intégration culturelle. Né à Macao et élevé à Hong Kong puis au Mozambique, M. Leong admire ceux qui s’efforcent d’améliorer leur vie grâce aux programmes de l’École d’éducation permanente, ce qui l’a poussé à donner à l’Université McGill. « J’ai déjà été nouvel immigrant au Canada et j’appuie l’objectif de l’École, soit d’établir un service qui aidera les immigrants sous-employés à mieux réussir plus rapidement », affirme M. Leong. Mme Giardino est fière des mesures qu’a prises l’École. « Nous répondons aux besoins exprimés par nos clients, déclare-t-elle. Ils veulent être outillés pour le marché du travail. »