Passer au numérique

Supposez qu’un ancien étudiant de McGill souhaite revisiter les souvenirs de ses années d’études universitaires. S’il a perdu ou égaré son album de finissants il y a plusieurs années, que peut-il faire? Une recherche rapide sur Internet le mènerait à yearbooks.mcgill.ca [en anglais seulement], une collection numérisée des albums de finissants de McGill qui répertorie la vie étudiante de 1898 à 2000. Alors que les chevelures se sont peut-être transformées, ou que des ridules sont apparues, les pages des albums de finissants conservent sous forme numérique ces années de jeunesse et s’assurent que certaines choses ne changeront jamais.

Afin de suivre le rythme des changements technologiques, la Bibliothèque de McGill a numérisé de vastes collections, favorisant ainsi l’accès électronique à la majorité de ses ouvrages. D’autres avancées technologiques, comme l’ajout de tableaux blancs et d’espaces de travail interactifs, nous permettent d’anticiper les besoins en évolution des étudiants – et de les combler.

« Au bout du compte, nous voulons rendre nos livres rares et nos fonds spéciaux accessibles au monde grâce à Internet », affirme Amy Buckland, coordonnatrice du dépôt en ligne, des publications électroniques et de la numérisation.

L’appui à la Campagne de financement McGill a joué un rôle inestimable pour financer ces efforts. La numérisation concerne la conservation. Mme Buckland affirme que la Bibliothèque cible la Bibliothèque des livres rares et fonds spéciaux de McGill. La vaste collection de 900 chapbooks (livrets de colportage) de McGill publiés entre 1780 et 1878 comprend de rares histoires, comptines et romans écourtés pour enfants. Elle est en cours de numérisation.

Cette collection sera présentée par l’entremise d’une nouvelle interface Web qui permettra aux professeurs et aux étudiants de McGill d’effectuer des recherches. La mise sur pied de la collection de livrets de la Bibliothèque de McGill a été rendue possible grâce au généreux don de la Fondation Harold Crabtree.

Le site Web de la collection d’imprimés de la Bibliothèque Osler de l’histoire de la médecine représente un autre exemple de projet de numérisation. Financé par les Amis de la Bibliothèque Osler, ce site réunit une riche gamme de documents visuels au sujet de l’histoire de la médecine s’étalant sur de nombreux siècles et englobant plusieurs pays et médias artistiques. Cette collection variée qui compte environ 2 500 imprimés offre un point de vue fascinant sur l’histoire de la médecine à travers l’imagerie populaire.

De généreux dons annuels de diplômés, de parents, d’enseignants, de membres du personnel et d’amis constituent un autre moyen d’appuyer les avancées encourageantes de la Bibliothèque, ainsi que le nouveau don du regretté David Edwards, B. Sc. (1969), ancien employé de McGill.

Le Fonds de dotation David Edwards pour la numérisation aide à mettre en ligne une plus grande partie de la collection de McGill, tout comme les albums de finissants qui préservent le passé, au fil du temps.