Quick Links

Partenariats internationaux

Les partenariats accélèrent la recherche sur le cerveau

Personne ne sait si 1000 singes ne pourraient jamais écrire une pièce de Shakespeare, mais les chances s'améliorent si on a 2000 singes…

Les partenariats entre les principales institutions sont devenus une composante-clé de l'accélération du développement du domaine de la recherche en neurosciences. Ce domaine est si complexe et si diversifié que les experts ont recours à différentes approches pour attaquer les problèmes et le partage des découvertes est devenu essentiel pour accélérer la recherche et maximiser les budgets alloués à la recherche. 

Le partenariat constitue une importante partie de l'approche entreprise par le Cerveau@McGill. Au cours des ans, la collectivité médicale mcgilloise a forgé des douzaines de relations fructueuses à long terme avec des groupes de partout dans le monde partageant son optique. Le Cerveau@McGill naît sur de solides fondements. 

 Les neurosciences tirent un avantage particulier de leurs partenaires dans des domaines comme l'imagerie du cerveau et la génétique grâce à la possibilité d'accéder à de grands bassins de populations diversifiées.  

Le premier grand partenariat mis en place en 2009 s'est fait tout naturellement - avec l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni. De solides liens entre l'Université McGill et l'Université d'Oxford existentdepuis plusieurs décennies. En 1915, le Dr Wilder Penfield était un boursier de la fondation Cecil Rhodes à Oxford et c’est à cette période qu’il en est venu à voir le cerveau et le système nerveux comme un  « pays inexploré ».

Un second partenariat a été annoncé en mai 2010, cette fois, avec l'Imperial College London.

Grâce à sa réputation mondiale comme chef de file de la recherche en neuroscience, l’Université McGill a établi en octobre 2010 un partenarial avec deux institutions suisses, l’Université de Zurich et l’École polytechnique fédérale de Zurich – regroupées sous l’appellation du Centre des neurosciences de Zurich (ZNZ), pour favoriser la recherche dans des domaines comme le traitement de la douleur, la maladie d’Alzheimer, la modélisation et la réparation synaptiques, la neuroimmunologie et les mécanismes génétiques des maladies cérébrales.

Poursuivez la lecture sur ces grandes collaborations.

  • Profil du partenariat avec Oxford 
  • Profil du partenariat avec l'Imperial College London 
  • Centre de neuroscience de Zurich