partenariats internationaux

Les partenariats internationaux apportent de nouvelles perspectives et favorisent l’exportation du savoir.

En juin 2013, McGill a signé une entente tripartite avec l’Université d’Oxford et le Centre des neurosciences de Zurich (CNZ). McGill comptait déjà des partenariats individuels avec Oxford depuis 2009 et avec le CNZ depuis 2010. Le nouveau partenariat vise à accroître les collaborations interdisciplinaires dans le domaine de la recherche neuroscientifique afin de réaliser d’importantes avancées dans le traitement des maladies neurodégénératives et psychiatriques, de la sclérose en plaques, des troubles cognitifs et de la douleur. 

Au cours de la dernière année, l’Université a intensifié son partenariat dans les domaines de la chimie verte et des nanotechnologies avec RIKEN, l’un des plus importants instituts de recherche au Japon, pour y inclure la recherche sur les sciences de la vie. Rose Goldstein, vice-principale à la recherche et aux relations internationales (photo), a également renouvelé le partenariat de McGill avec l’Institut de recherche scientifique sur le cancer Weizmann, en Israël, et conclu de nouvelles ententes avec les universités de Tel-Aviv et Bar-Ilan. Durant la mission économique et commerciale au Mexique la première ministre du Québec, McGill a signé une lettre d’intention avec l’Université nationale autonome du Mexique afin de favoriser les échanges d’étudiants et de chercheurs. Une nouvelle chaire d’études indiennes, projet de McGill et du Conseil indien pour les relations culturelles, vient renforcer les collaborations entre McGill et ses partenaires indiens sur des enjeux liés aux arts et aux sciences humaines, aux changements climatiques, au développement durable, à la sécurité alimentaire et à celle des approvisionnements en eau, aux nanotechnologies et à l’aérospatiale.


Les études à l’étranger permettent aux étudiants de rehausser leur expérience éducative en acquérant une nouvelle ouverture sur le monde. Cette année, McGill a conclu de nouvelles ententes en ce sens avec sept universités, grâce auxquelles des étudiants d’ici ont pu échanger leur place avec celle d’étudiants étrangers pendant quelques mois.