Quick Links

le quartier de demain

Les quartiers du sud-ouest de Montréal, des lieux d’une grande richesse artistique et d’une importante valeur historique, sont situés à deux pas du quartier des affaires et des principaux établissements d’enseignement du centre-ville.

Le Quartier de l’innovation (QI), un partenariat entre l’Université McGill et l’École de technologie supérieure, vise à transformer le secteur en un laboratoire vivant où organismes, chercheurs, citoyens, entreprises et étudiants s’attacheront à rehausser le potentiel de créativité et d’innovation de la ville.

Lors du lancement officiel du QI à la Fonderie Darling en mai, les institutions partenaires ont affirmé qu’il ne serait pas un parc de recherche scientifique urbain comme les autres puisqu’il intégrera , quatre volets inédits pour ce genre de projet, soit un volet industriel, un volet formation et recherche, un volet urbain et un volet socioculturel. Cette pollinisation croisée créera un écosystème d’innovation de classe mondiale s’appuyant sur le solide leadership international de McGill en recherche fondamentale et sur la réputation d’excellence de l’ÉTS en recherche appliquée et collaboration avec l’industrie.

Pour en savoir davantage sur les nombreux projets issus du QI, consultez les ressources suivantes :

Vidéo: Quartier de l’innovation Montreal

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.

Sites Web du Quartier de l’innovation

Articles

Exemples de projets

  • Plateforme d’innovation sociale, projet piloté par Steve Maguire et Anita Nowak, professeurs à la Faculté de gestion Desautels. Ce projet vise à stimuler la création de partenariats avec des organismes communautaires, notamment par un programme grâce auquel cinq étudiants en gestion pourront effectuer un stage au sein d’un organisme du quartier en collaboration avec le Regroupement économique et social du Sud-Ouest.
  • Réseau BioFuelNet Canada, piloté par Don Smith, professeur à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement. Ce projet regroupe 74 chercheurs de 25 établissements d’enseignement postsecondaire dont les travaux doivent mener à la commercialisation de biocarburants avancés pour en faire une source viable d’énergie renouvelable.